Categories

7 au hasard 10 novembre 2013 : Les smartphones hantent l’art - 22 janvier 2015 : Thierry Robert hors d’affaire - 16 août 2015 : À la recherche du Saint-Denis perdu - 24 septembre 2015 : Nouvelle route du Littoral : enquête pour « corruption » et « favoritisme » - 16 janvier 2014 : Mexique : Paysans armés contre Templiers de la came - 28 juillet 2013 : Israël cible les Bédouins - 2 novembre 2013 : Jaguar à La Réunion ? - 7 novembre 2013 : L’incroyable histoire de la route du Littoral - 5 avril 2016 : Environnement : agir depuis la case jusqu’au parlement européen - 1er septembre 2013 : Chili : la rue contre la « loi Monsanto » -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > Miss Métropole ?

Ce que parler veut dire (6)

Miss Métropole ?

23 mars 2014
Marcel Lenormand
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Sous prétexte que : « La Réunion, c’est la France », vous ne pouvez plus employer le mot France, alors que n’importe quel strasbourgeois ou marseillais dira à propos de choses qui se passent dans son pays : « En France, ceci ou cela …  ». Il ne lui viendrait pas à l’esprit de dire : « En métropole, ceci ou cela … », qu’il soit basque ou breton... Il n’y a pas de Miss Métropole parce que la Métropole n’existe pas...

PNG - 1 Mo

Personne à La Réunion ne s’étonne de l’absence d’une Miss Métropole ! Et pourtant 99 % de Réunionnais n’ont que ce mot à la bouche du matin au soir, pour désigner une sorte de pays imaginaire qui n’existe sur aucune carte, sans prendre conscience de la charge assassine que ce terme véhicule : il n’existe en effet de métropole que par rapport à une colonie. Si l’on pose par principe que la Réunion est à la fois un département français et une région française, ce mot devrait être banni de notre vocabulaire et son emploi, à l’instar des thèses négationnistes, devrait faire l’objet de sanctions pénales.

Il n’y a pas de Miss Métropole parce que la Métropole n’existe pas. Ce qui existe ce sont 26 régions françaises, toutes égales entre elles : 22 sur le continent et 4 au-delà des mers. La France continentale n’est pas une énorme région unique, monolithique et homogène : aucune de ces 22 régions n’est semblable aux 21 autres, pas plus que les 4 régions ultra-marines ne sont semblables entre elles.

A chaque fois que nous disons par exemple : « je vais en métropole », c’est comme si nous disions : « je vais dans l’hémisphère nord », ou « je vais en Europe ». Dans la pratique, la personne qui dit qu’elle va en métropole va en réalité à Paris, à Marseille ou à Lille. Ce serait tout aussi simple de le dire. On pourrait également dire : « je vais en France », mais depuis les années noires de l’ère Debré, personne n’ose prononcer le mot France, par peur d’être poursuivi pour menées indépendantistes. Sous prétexte que : « La Réunion, c’est la France », vous ne pouvez plus employer le mot France, alors que n’importe quel strasbourgeois ou marseillais dira à propos de choses qui se passent dans son pays : « En France, ceci ou cela …  ». Il ne lui viendrait pas à l’esprit de dire : « En métropole, ceci ou cela … », qu’il soit basque ou breton.

Tout ceci explique qu’il n’y ait pas de Miss Métropole, mais une Miss France qui, au départ, est certes l’émanation d’une des régions de France, mais qui, une fois élue, est la représentante de charme de la nation française toute entière. D’ailleurs il est faux de dire, comme certains organes de presse, que telle ou telle Miss France a reçu le soutien de sa région d’origine : elle a reçu en fait le soutien de toutes les régions de France (de 75 à 80 % selon les sondages). Nous ne pouvons que nous en réjouir.

Marcel Lenormand

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter