Categories

7 au hasard 29 mai 2015 : Carrière de Bois Blanc : « déclaration de guerre à la population » ! - 23 novembre 2015 : Quand Didier Robert moucate une colistière... - 10 juillet 2014 : Le champ magnétique terrestre s’intensifie sur l’océan Indien - 4 décembre 2015 : Huguette Bello porte plainte pour « usurpation numérique » - 29 septembre 2013 : Hécatombe de dauphins... à cause d’un sonar ? - 7 avril 2013 : Grandes surfaces : petits pièges en rayons - 16 août 2013 : 7 Lames la Mer persiste et signe : cette maison n’existe plus ! - 8 décembre 2016 : Chagos : le combat continue, RDV le 13 décembre - 16 octobre 2015 : Universtérité : coupes sombres pour un avenir sans Lumières ? - 27 avril 2014 : Ukraine : les insurgés exigent l’application des accords de Genève -

Accueil > Le monde > « Mediastan » : la réplique d’Assange

WikiLeaks vs Hollywood

« Mediastan » : la réplique d’Assange

20 octobre 2013
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

En réplique à la sortie du film « Le cinquième pouvoir » consacré à Julian Assange, WikiLeaks lance sur le Net un « road-movie géopolitique » : « Mediastan ».


C’est dans une démarche de « respect  » que Julian Assange adressait, le 15 janvier dernier, une lettre à Benedict Cumberbacht, acteur choisi par le réalisateur Condon pour incarner le fondateur de WikiLeaks dans « Le cinquième pouvoir » (The Fifth Estate), sorti cette semaine dans les salles obscures britanniques et américaines et à paraître en décembre en France. « Vous êtes quelqu’un de bien, mais je ne pense pas que vous soyez en train de tourner un bon film », écrivait Julian Assange, alertant l’acteur sur les sources, « partiales » selon lui, utilisées par le réalisateur du film, et particulièrement le livre « Inside WikiLeaks ».

Ouvrage-règlement de comptes, « Inside WikiLeaks » a été publié en 2011 par Daniel Domscheit-Berg, ancien numéro deux de WikiLeaks. « Un livre mensonger, écrit par quelqu’un qui veut se venger de moi et de mon organisation », précise Julian Assange, par ailleurs engagé dans un procès contre M. Domscheit-Berg, auquel il reproche entre autre de lui avoir subtilisé des documents.

« Un mensonge bâti sur des mensonges »

Ce film constitue une « offensive de propagande à l’encontre de Wikileaks et de l’intégrité de son équipe », un « mensonge bâti sur des mensonges », visant en particulier à « attiser les flammes de la guerre contre l’Iran », avait par ailleurs déclaré Julian Assange au début de l’année, après lecture de la première version du script.

Censée se dérouler dans un complexe militaire iranien, la scène d’ouverture prévoyait effectivement de faire ostensiblement apparaître des symboles nucléaires… Ni la suppression de la séquence, ni la réécriture partielle du scénario — largement impulsée par l’acteur principal — ne sont parvenues à rehausser l’image de la grosse production hollywoodienne aux yeux de M. Assange. S’il assure savoir gré à Benedict Cumberbacht « d’avoir essayé », le dirigeant de WikiLeaks n’en a pas moins intensifié sa critique du film.

Riposte sur la toile

« Je ne crois pas que nous soyons encore à l’ère où Dreamworks et Disney peuvent décider impunément et arbitrairement de faire un film sur des personnes vivantes et des réfugiés politiques vivants, a déclaré Julian Assange, le 13 octobre dernier, à l’occasion d’un entretien de 100 minutes via Skype avec le « Hollywood Foreign Press Association » (HFPA), rappelant au passage qu’il « n’avait jamais été consulté » par les producteurs du film.

La riposte suggérée lors de cet entretien a bien eu lieu le 11 octobre dernier, jour de la sortie de « Le cinquième pouvoir » au Royaume-Uni, avec la mise en ligne de « Mediastan ». Décrit comme un « road-movie géopolitique » par son réalisateur Johannes Wahlström, « Mediastan » est co-produit par Julian Assange, aux côtés de Rebecca O’Brien et de Lauren Dark.

De la cuisine du créateur de WikiLeaks à l’Asie centrale et aux rédactions des grands médias occidentaux, le documentaire retrace les tribulations des leakers, à la recherche de journaux susceptibles de publier leurs informations. Présenté en avant-première au festival britannique de Raindance, il a été disponible gratuitement pendant un court laps de temps au Royaume-Uni et le sera aujourd’hui aux USA et au Canada. Il peut être téléchargé dans le monde entier pour une livre sterling (1euro et 20 centimes environ).

Geoffroy Géraud Legros

La bande annonce de « Mediastan »


Mediastan - Trailer par journeyman

La bande annonce de « Le cinquième pouvoir »


The Fifth Estate (2013) - Official Trailer [VO-HD] par Eklecty-City

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter