Categories

7 au hasard 2 novembre 2014 : Nouvelle Route du Littoral : une roche dans le jardin de la Région - 12 novembre 2013 : Un nouveau décret pour des « marges raisonnables » - 28 mai 2016 : Le sacrifice des Roches Noires - 27 décembre 2013 : Quand la tablette garde bébé... - 12 novembre 2014 : Réchauffement climatique : la mer meurt à petit feu - 20 mars 2015 : Eclipse solaire : La Réunion aux premières loges en 2016 - 23 octobre 2016 : Mais où sont les bras du bébé ? - 12 juillet 2014 : Affaire Karki : la voix des avocats de Mayotte a compté - 20 septembre 2014 : Emmeline, âme libre au paradis - 13 septembre 2013 : Le patrimoine culturel immatériel, un enjeu de développement -

Accueil > La Réunion > 7 en campagnes > Mais où est donc Michel Tamaya ?

Brève de campagne

Mais où est donc Michel Tamaya ?

23 février 2014
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Toujours espéré à gauche de la gauche, l’ancien député-maire aurait aussi été approché par l’UDI.

À un mois exactement du premier tour des élections municipales, les forces centrifuges attirent de manière croissante les acteurs de la cité vers le politique. C’est aujourd’hui un ralliement de poids qui est annoncé du côté de René-Paul Victoria, avec l’arrivée sur sa liste de l’universitaire et historien Sudel Fuma, titulaire réunionnais de la Chaire Unesco et promoteur, notamment, de « l’Ané Éli » en 2011.

Marqué à gauche, le chercheur, qui fut Conseiller général de Saint-Denis, apporte un « plus » indéniable à la campagne de l’ancien député-maire UMP. Toujours dans la famille « société civile », c’est à gauche que le danseur Ismaïl Aboudou tente de créer l’événement électoral, en fédérant une nébuleuse allant du PCR à des personnalités telles que Bruno Guigue et l’ancienne conseillère régionale Marie-Paule Abriska. Mais M. Aboudou, dit-on, n’aurait pas renoncé à convaincre Michel Tamaya de figurer en bonne place sur sa liste.

Un temps pressenti à la tête d’une liste de gauche non-socialiste, celui-ci avait, on s’en souvient, jeté l’éponge après de longues tergiversations (voir articles précédents).

Une place à l’UDI ?

La participation de l’ancien député-maire serait d’autant plus appréciée par le chorégraphe qu’elle conditionnerait celle de deux de ses proches, le socialiste dissident Mickaël Nativel et celle de Jean-Paul Panechou, animateur du « Front de Gauche 974 ».

L’apparition de ce dernier, au cours de la conférence de presse d’Ismaël Aboudou, laisse à penser que les négociations sont encore en cours. Pourtant, une autre rumeur fait état de négociations en cours entre Michel Tamaya et Michel Lagourgue : des palabres dont l’enjeu serait la 5ème place sur la liste du candidat UDI, soutenu par Objectif Réunion. Où est donc, aujourd’hui, Michel Tamaya ?

GGL

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter