Categories

7 au hasard 24 juillet 2014 : Crash : « la batterie de missiles vraisemblablement sous contrôle ukrainien », selon un grand journaliste américain - 17 mars : Ranoumé : l’extravagante vie d’une danseuse créole - 15 novembre 2013 : Le chanteur Nitin Chinien emprisonné - 12 septembre 2017 : 1843 : bal blanc et danse « nègre » - 21 octobre 2013 : Inde : objectif Mars en novembre - 13 juillet 2014 : Le spatial fera rayonner La Réunion ! - 28 avril 2013 : Université : Kréol... dehors ? - 20 janvier 2014 : Front national : La Réunion, terre d’élection(s) ? - 14 juillet 2013 : La droite américaine ne veut plus de rappeurs... - 23 octobre 2014 : Interdit bann bourrique ! -

Accueil > Lames de fond > Péï oublié > Les 7 ruines de la honte

Architecture et patrimoine

Les 7 ruines de la honte

5 novembre 2013
Nathalie Valentine Legros & Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Vengée ! Une main rageuse a tracé ces lettres sur la façade d’une petite cantine oubliée... De la tôle et des souvenirs enfouis derrière. Nous ne saurons jamais qui a été « vengée » dans cette histoire... Mais au hasard de nos vavangages insulaires, nous avons traqué les ruines, stigmates d’un passé un peu trop vite renié ! En voici 7 sélectionnées par « 7 Lames la Mer », au nom de toutes les autres. Vengeance... Tardra viendra, biento la pa loin !

Dans une rue à Saint-Paul. Cette "petite cantine", typique d’une époque désormais résolue, résiste... Remarquez dans la fenêtre l’ouverture en bas à droite qui servait à passer la marchandise quand le commerce était fermé.

Saint-Pierre... Portes closes et cloutées comme dans l’attente d’un cyclone.

Saint-Paul, début du Tour des Roches. La Réunion fut une terre industrielle...

Rue Monseigneur de Beaumont, à Saint-Denis. La chapelle Saint-Thomas des Indiens, inscrite au registre des Monuments historiques depuis 1998. En attendant le bulldozer ?

Saint-Denis, la maison de la Reine Ranavalo. Encore un peu de patience et on pourra bientôt sortir l’attirail du parfait "effaceur de mémoire" : « bâtiment menaçant ruine », « arrêté de péril imminent »... et bulldozer.

Une aile du séminaire à Cilaos. La nature a horreur du vide... La "couleur verte" gagne la bataille.

La maison Hugot, Saint-Denis. Vandalisée.

Geoffroy Géraud Legros & Nathalie Valentine Legros

Nathalie Valentine Legros & Geoffroy Géraud Legros

Chroniques réunionnaises à quatre mains, avec Geoffroy Géraud Legros et Nathalie Valentine Legros.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter