Categories

7 au hasard 25 juin 2016 : L’océan Indien et ses « paradis » artificiels - 24 août 2012 : 2013 : je vous salue Marie - 28 octobre 2018 : Langue créole : Célimène devant - 20 décembre 2020 : FètKaf : il manque un doigt au pied d’Estelle - 22 avril 2019 : La Kolère Ti Frère i larg pa nou ! - 10 septembre 2013 : Sauvegarde des retraites : mobilisation réussie - 27 août 2019 : Martin Luther King : Mi rêve in jour chemin malizé sera lisse sous note pied - 18 avril : Chronique clandestine d’un mythique « Rideau de Cannes » - 9 juin 2013 : Erdogan souffle sur les braises - 21 janvier 2015 : Un paradis pour une minorité, un enfer pour tous les autres -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > Lechat grafine le clan Lagourgue

Tribune Libre de Mario Lechat

Lechat grafine le clan Lagourgue

5 février 2015
Mario Lechat
fontsizedown
fontsizeup
Version imprimable de cet article Version imprimable

« C’est avec intérêt que j’ai pris connaissance des propos tenus à mon égard lors de la présentation de candidature de Rémy Lagourgue, fils et quatrième adjoint du maire de Sainte-Marie. Celui-ci a fait dire par d’autres à la presse que j’étais, moi aussi, le fils de mon père : Mario Hoarau, ancien maire de Saint-Leu et premier Président de la Région Réunion ».

(Adapté de dreamstime)

Comme tout le monde le sait à Sainte-Marie, et comme je l’ai annoncé depuis fort longtemps, M. Jean-Louis Lagourgue veut assurer sa descendance. Il prépare, selon un plan établi depuis 2008, sa succession au profit de son fils. Comme si la mairie était un bien familial.

Contrairement à cette démarche, je n’ai jamais brigué ni tenté de briguer un quelconque fauteuil de maire ou de conseiller général à Saint-Leu, avec le soutien d’un « papa-maire ».

Sitôt mes études terminées, j’ai choisi de m’établir à Sainte-Marie. Je suis en contact direct et quotidien avec la population grâce à mon métier de pharmacien.

C’est à Sainte-Marie que j’ai commencé ma carrière professionnelle. C’est à Sainte-Marie que j’ai débuté en politique, et non pas à Saint-Leu.

Ne comparons pas ce qui n’est pas comparable.

Une commune ne saurait être un « bien de fonds » que l’on transmet à des héritiers. C’est un schéma dépassé que les Réunionnais n’acceptent plus.

Je ne suis pas surpris que Lagourgue fils fasse parler les autres à sa place. Tous ceux qui suivent les conseils municipaux de Sainte-Marie et les conseils communautaires de la Cinor savent qu’il n’y dit jamais un mot.

Rémy Lagourgue veut devenir conseiller départemental. S’il venait à être élu, restera-t-il au fond de son siège à ne rien dire, attendant les instructions de son papa ? Aura-t-il peur de parler par lui-même ?

Il est probable que la question ne se posera pas.

Les électeurs de Sainte-Marie ne tomberont plus dans le piège tendu par ce que je persiste à nommer : la familiocratie.

Mario Lechat
Conseiller municipal de Sainte-Marie
Conseiller communautaire de la Cinor

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter
(|non)]