Categories

7 au hasard 19 juillet 2015 : La « primaire Goldman-Sachs », ou le double échec de l’ère Obama - 21 avril : Joseph Tafiki, l’oeuvre de sa vie pour Saint-Expédit (4) - 4 août 2015 : Film : La Réunion qu’on a oubliée... il y a 37 ans - 2 mai 2015 : Ombres sur Roches Noires et Rivière Noire - 13 septembre 2016 : Maraîchers, nous voilà ! - 10 juillet 2013 : Pareil in vol papangue - 20 novembre 2013 : Une révolutionnaire au Conseil municipal - 11 mars 2014 : Claude Hoarau inéligible pour 5 ans - 9 mai 2014 : L’énigme des 77.000 vidéos postées sur youtube - 24 juillet 2015 : À Messieurs les voleurs de mémoire -

Accueil > Edito > La Grèce hors des chemins de l’austérité

Edito

La Grèce hors des chemins de l’austérité

25 janvier 2015
Geoffroy Géraud Legros & Nathalie Valentine Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le peuple grec a aujourd’hui écarté le Diktat comme il est venu hier à bout de la dictature. Il ouvre ainsi une nouvelle voie hors des chemins qui ne mènent nulle part, tracés par l’austérité et les pouvoirs financiers et bancaires.

Avec près de 50% de la population en-dessous du seuil de pauvreté, plus de 35% de chômage et 60% de jeunes sans emploi, il est peu de de dire que La Réunion est frappée de plein fouet par les politiques dites d’austérité, dont les effets s’ajoutent à une crise structurelle de nature post-coloniale.

Dans ce contexte, 7 Lames la Mer félicite le peuple grec, qui malgré toutes les intimidations, a su, le premier, opposer un refus tranché à ces politiques destructrices, qui organisent là-bas comme ici le transfert des richesses publiques vers les sphères privées.

La Réunion, lieu de rencontre des peuples, peut entendre le message de la Grèce, devenue forge de la Raison lorsque s’y sont retrouvées sagesses asiatiques, égyptiennes et savoir des hommes issus des colonies des grandes cités.

Il est l’heure, aussi, de rappeler les dures mobilisations du peuple réunionnais en faveur de la libre diffusion du film « Z », alors mis sous embargo par le régime de Michel Debré.

Et il faut rappeler encore, que notre île est sans doute la seule terre hors de Grèce où a été érigé un stade en l’honneur du leader démocrate Grigoris Lambrakis, dont l’assassinat par l’extrême-droite a mené à le dictature des Colonels.

Le peuple grec, qui a aujourd’hui écarté le Diktat comme il est venu hier à bout de la dictature, ouvre une nouvelle voie hors des chemins qui ne mènent nulle part, tracés par l’austérité et les pouvoirs financiers et bancaires.

Geoffroy Géraud Legros et Nathalie Valentine Legros

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter