Categories

7 au hasard 12 octobre 2017 : Ségamaloya à la Sacem : fait ! - 7 octobre 2014 : Geeks : X-Prize lance un défi à 12 millions contre l’illettrisme - 12 janvier 2014 : Bois-Ozoux : touche pas à mon spot ! - 14 mai 2016 : Un tram-train invisible ? C’est possible dès 2018... - 18 février 2016 : De battre mon cœur ne s’est pas arrêté - 30 mai 2014 : Lisboa : sur les traces de l’île-qui-n’existe-pas - 13 décembre 2015 : Rituel pour le temps présent : à la Reine, au Roi et au Guetteur - 28 août 2013 : Contre la guerre en Syrie - 2 juillet 2017 : Port Louis : mort en direct de la plus vieille bâtisse - 22 avril 2013 : Sur le bout de vos doigts... -

Accueil > 7 au menu > 7 à voir > Les marmailles investissent le « Déball’art » de Régis Laope

Vu au Palaxa

Les marmailles investissent le « Déball’art » de Régis Laope

5 octobre 2015
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Pendant trois jours, le plasticien Régis Laope a investi la salle de spectacle du Palaxa. Les marmailles ont eux aussi investi les lieux et s’en sont donné à coeur joie dans les ateliers pédagogiques.

Plus d’une centaine d’élèves du Nord de La Réunion ont rencontré le plasticien, Régis Laope, au milieu de son « Déball’art ». Cette exposition a pleinement investi la salle du Palaxa déballant ici et là les œuvres du fils de Maxime Laope.

Objets et toiles se partageaient sol, murs et panneaux, quand feuilles, crayons et pinceaux recouvraient les tables. Une véritable caverne d’Ali Baba pour les élèves qui s’en sont donné à cœur joie lors des ateliers pédagogiques.

Les couleurs, les formes, l’expression artistique sur différents supports, le créole, les instruments de musique, notre patrimoine culturel sont autant de thèmes qui ont été abordés dans un cadre collectif.

Des thèmes qui comptent aussi beaucoup pour Ansèlme Vitry, élu de Sainte-Suzanne et membre du conseil d’administration de la Cité des Arts. Celui-ci est venu découvrir l’exposition de Régis Laope et a ainsi pu apprécier la rencontre entre le plasticien et ces jeunes : « Ce type d’action culturelle est primordial pour transmettre notre patrimoine aux nouvelles générations. C’est un beau travail de mémoire auquel j’assiste là », a-t-il commenté.

Les élèves ont aussi eu droit à un moment plus festif et récréatif avec la découverte de plusieurs instruments de musique. Ils ont ainsi pu se mettre dans la peau d’un groupe de maloya sur la scène du Palaxa.

Palaxa : exposition Déball’Art, de Régis Laope

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter