Categories

7 au hasard 11 avril 2014 : Nouvelle route du Littoral : la solution LOD ! - 28 octobre 2016 : Langue créole : Célimène devant - 30 mai 2015 : Carrières : des transporteurs visionnaires, ou très au courant ? - 30 janvier 2015 : La « Team Reunion » pour le Global Learning X-Prize ! - 14 avril 2013 : La Réunion, pays imaginaire - 4 novembre 2015 : Le dictateur et l’anguille - 8 août 2015 : Jeux des îles : « la faute diplomatique de l’État français » - 4 septembre 2012 : Créolophobie… kant brouyar i lève ! - 12 juillet 2014 : CINOR : la voie est ouverte à l’incinérateur - 17 juin 2016 : Après Orlando, Assad est-il toujours l’ennemi principal ? -

Accueil > La Réunion > Economie et société > Lankréol : koz ali, ékri ali, danse ali, manz ali, ème ali !

Concours littéraire : palmarès

Lankréol : koz ali, ékri ali, danse ali, manz ali, ème ali !

18 octobre 2015
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

« Lankréol » : l’an créole, langue créole, l’encre créole, l’ancre créole, l’angle créole. Chacun trouve son compte dans les multiples traductions qu’inspire ce mot : LanKréol. Une langue disparaît tous les 15 jours mais près de 13 millions de personnes s’expriment en créole à travers le monde. Depuis 2004, le concours littéraire « Lankréol » a distingué 28 auteurs. Voici les lauréats 2015.

JPEG - 64.5 ko
C’est à "KazKabar" que la remise des prix "LanKréol" 2015 s’est déroulée. Un lieu mis en valeur depuis de nombreuses années notamment par Florans Félix et Danyèl Waro.

Le mois d’octobre nous plonge traditionnellement dans une ambiance créole — souvent reconstituée — qui pourrait à force laisser penser que le reste du temps, on a autre chose à faire... Mais non va ! Le reste du temps, on est dans LanKréol aussi.

Depuis 2000, l’UNESCO a institué une « Journée internationale de la langue maternelle » (21 février) qui est une occasion de plus pou mèt nout kréol anlèr.

Depuis 1983, le 28 octobre est proclamé « zourné internasional lang ek kiltir kréol ». C’est en 1979 que le mouvement « bannzil kréyol » jette les bases d’une revendication internationale : la reconnaissance de la langue et de la culture créoles. Parti des Seychelles, ce mouvement va irriguer l’ensemble des peuples créolophones, estimés à près de 13 millions de personnes. 30 ans plus tard, notre créole réunionnais — notre langue maternelle — est l’objet d’attaques incessantes. Mais il résiste !

« Lankréol », pour nous, c’est une manière de dire et de vivre en kréol 365 jours par an.

JPEG - 79.1 ko
Mangé pou lo kèr... pou lo kor osi !

« Lankréol », c’est aussi le nom d’un concours littéraire, placé sous l’égide du Conseil régional, qui a pour vocation d’encourager et de dynamiser l’écriture en créole réunionnais. Organisé à l’initiative du Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement (CCEE), de l’Union pour la défense de l’identité réunionnaise (UDIR) et de la Ligue de l’Enseignement - Fédération de La Réunion, ce concours est traditionnellement lancé le 21 février, à l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle.

L’UNESCO souligne l’importance de la langue maternelle comme un élément essentiel du droit à l’éducation et encourage les États membres à promouvoir l’apprentissage de la langue maternelle et un enseignement dispensé dans la langue maternelle. Apprendre dans une langue que les enfants comprennent, est essentiel pour qu’ils puissent jouir du droit à une éducation de qualité. L’éducation multilingue et l’enseignement dans la langue maternelle sont des éléments clés pour combattre la discrimination, promouvoir l’inclusion et améliorer les résultats scolaires.

Le lauréat du prix « LanKréol » bénéficie de la publication de l’œuvre primée. Il est également invité à participer au jury de l’édition suivante.

JPEG - 61 ko
Roger Ramchetty, Président du CCEE.

Pourquoi un concours en langue créole ? Parce que la langue créole réunionnaise n’est pas toujours valorisée. Parce qu’elle est souvent et encore et toujours l’objet d’attaques et de dénigrements. « Pourtant, elle est apte à transposer l’imaginaire réunionnais, riche en contes et légendes, et à exposer le rapport de l’homme réunionnais au monde, précise le CCEE... Elle constitue notre patrimoine linguistique de La Réunion. Il faut savoir qu’une langue disparaît tous les 15 jours, Il est possible de favoriser la transmission de la langue créole réunionnaise et de l’imaginaire qu’elle véhicule, car les écrits restent. La littérature locale en langue créole réunionnaise reste peu fréquente, quoiqu’en développement croissant, favorisé notamment par les besoins liés à l’enseignement scolaire ou encore l’engouement pour la BD en créole réunionnais. Ce concours littéraire a pour vocation d’encourager et de dynamiser l’écriture en créole réunionnais, et de montrer qu’elle peut être de qualité ».

Ce concours existe depuis 2004. 12 ans déjà ! Les participations et résultats des éditions précédentes du concours LanKRéol démontent la qualité des productions littéraires en langue créole réunionnaise et témoignent de l’intérêt accru porté à la langue. En effet, une trentaine d’auteurs participent au concours chaque année et déposent 45 œuvres. En général, chaque édition permet de repérer entre 5 et 7 auteurs.

Depuis 2004, ce sont 381 oeuvres qui ont été déposées et 28 auteurs qui ont été distingués ! En 2015, 33 auteurs ont participé au concours et 45 œuvres ont été examinées par le jury.

7 Lames la Mer
Photos : CCEE

« Lankréol » 2015 : Fonnkèr & Slam

  • Prix LanKRéol 2015 : « Sanblani », Mathieu Tavernier
  • Konpliman : « Mi kri pas pitié », Marie-Yvone Itarre Furia
  • Koudpous : « Ti fanm », Karl RAMASSAMY
  • Koudkèr  : « Kongnman d’ker », Aurélie Patcheapin

« Lankréol » 2015 : Nouvelles & Contes

  • Prix LanKRéol 2015 : « In zourné déor », Céline Huet
  • Konpliman : « Lot bor », Jean-Bernard Mangue

Les organisateurs tiennent à remercier les candidats pour leur participation, ainsi que les membres du jury : Frédérique Hélias, Jessica Imaho-Ichiza, Aldo Jean-Jacques, Francky Lauret, Patrick Cazanove, Renée Joséphine, Christophe Langromme, Didier Ibao, Florianne Vilpont, Kaïnana Ramadani, Djahleea Philippe, Thomas Prianon, Doralice Marie Katia Jessu, Félix Marimoutou.

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter