Categories

7 au hasard 29 juillet 2014 : Océan Indien : touristes bannis aux îles Nicobar ! - 2 novembre 2016 : Quand les morts disaient la messe (1) - 24 août 2012 : 2013 : je vous salue Marie - 16 août 2013 : Anne Sinclair, l’épitaphe en forme de procès - 31 octobre 2013 : Un nouveau dauphin dans l’océan Indien - 12 juin 2015 : SPEC-TA-CU-LAI-RE ! - 23 novembre 2015 : Quand Didier Robert moucate une colistière... - 18 novembre 2014 : Johann Berby : « Maloya ou lé avec moin » - 28 octobre 2014 : Oncle Jo déserte la Varangue... - 17 mars 2013 : « Mouvement du tout-slovène : une alternative viable ? » -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > La Réunion/Québec : « Ce n’est pas tous les jours que j’entends de telles (...)

Tribune Libre de Raymond Lauret

La Réunion/Québec : « Ce n’est pas tous les jours que j’entends de telles paroles »

14 juillet 2017
Raymond Lauret
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

A l’autre bout du monde, j’ai compris la chance que j’ai de vivre dans un coin de la Terre où les hommes ont su un jour prendre leurs responsabilités pour les assumer pleinement. Je pensais alors fortement à tous ceux qui font du dialogue inter religieux une morale de vie...


De La Réunion au Québec


D’ici, de Québec où je me trouve, ici à l’autre bout du monde, c’est l’été. C’est vrai, il fait parfois chaud, très chaud même. Comme chez nous, à La Réunion. Sauf que le ciel sait se couvrir rapidement et la pluie arriver sans prévenir. Mais, la région du Québec tout entier reste une destination des plus agréables.

Ce ne sont pas les quelques milliers de Réunionnais qui ont choisi de s’y installer depuis que notre Conseil Régional — hier avec Paul Vergès et aujourd’hui avec Didier Robert et Yolaine Costes — a ouvert la voie et continue à prôner une belle coopération entre nos deux coins de ce grand village qu’est aujourd’hui la planète Terre, qui diront le contraire. C’est que le Québec a des emplois à offrir et notre île des jeunes en recherche de travail. Cela se complète parfaitement.

Québec. Photo source : wediscovercanada.ca.

« Koça y l’est maloya la Rénion »


C’est bien pour porter ce message que Gilbert Pounia et son groupe de cinq musiciens ont donné, dans le cadre du Festival d’Été de Québec (FEQ), un superbe aperçu de notre culture. C’était ce mardi 11 Juillet, de 18 à 19 heures, sous un soleil de plomb, place d’Youville, en plein centre de la cité aux 800.000 habitants. Public, pour une part non négligeable, composé de Réunionnais et bien entendu de nombreux amis québécois de nos compatriotes qui y habitent. Et puis de plusieurs centaines de citoyens de là-bas, sans doute curieux de voir et de savoir « koça y l’est maloya la Rénion » !

Croyez moi, Gilbert a su mettre l’ambiance qu’il convenait et dont il maitrise parfaitement le savoir faire et entraîner tout un peuple venu de bien des coins de notre monde dans la danse telle qu’elle se vit dans nos cours et dans nos cœurs de Réunionnais. Je n’en dirais pas plus, sinon que notre compatriote et ses quatre autres musiciens ont eu droit à un tonnerre d’applaudissements. Et qu’ils ont dû repousser quelque peu la fin de leur prestation.

Centre culturel islamique de Québec, sur le Chemin Sainte-Foy à Québec. Photo source : quebechebdo.com.

Message de la part de mes compatriotes musulmans réunionnais


Et puis, comment ne pas vous rapporter ce moment émouvant que j’ai vécu devant la Mosquée de Sainte-Foy, en proche banlieue de Québec. Je m’y étais rendu lundi 10 pour saluer le Président de cette Mosquée, là où il y a quelques mois de cela avait eu lieu un attentat. Houssen Amode, le Président de l’Association Musulmane de La Réunion, avait envoyé alors un message de sympathie et de solidarité à son homologue d’ici. Sur les précieux renseignements du Père Gingras, le curé d’une paroisse de Québec, j’avais le nom et l’adresse précise du Président Mohamed Labidi.

Une fois devant la Mosquée de Sainte-Foy, je constatais que les portes étaient fermées à clé. Une jeune dame musulmane, remontant une rue au volant de sa voiture et me voyant quelque peu perdu, s’arrêta et vint vers moi. Je pus lui expliquer que j’avais un message d’amitié de la part de mes compatriotes musulmans réunionnais à transmettre au Président Labidi.

Mohamed Labidi, président du Centre culturel islamique de Québec. Photo source : Sociologie de l’intégration.

« Ce n’est pas tous les jours que j’entends de telles paroles »


Je lui disais aussi combien était vivant dans mon île le dialogue inter religieux. Je lui racontais tout ce que vivent ensemble dans notre île les membres de l’ensemble des communautés religieuses.

Se sentant alors concernée par mon souhait, elle prit son téléphone et appela. Puis elle me dit que quelqu’un allait venir. Elle baissa la tête et enleva ses lunettes. Elle avait le visage en larmes. « Excusez moi, me dit elle. C’est un grand moment pour moi. Ce n’est pas tous les jours que j’entends de telles paroles »...

Je compris alors mieux que jamais que j’ai la chance de vivre dans un coin de la Terre où les hommes ont su un jour prendre leurs responsabilités pour les assumer pleinement. Je pensais alors fortement à tous ceux qui font du dialogue inter religieux une morale de vie.

Raymond Lauret

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter