Categories

7 au hasard 16 janvier : Les lataniers dressés avec des bruits d’armure - 19 janvier 2014 : Vers un retour du colonialisme français à la COI - 9 mai 2015 : Nouvelle route du littoral : ingérence politique de la Commission européenne - 4 avril 2016 : Saint-Denis comme vous ne l’avez jamais vue ! - 13 novembre 2013 : En 1988 : « face au squale, pas de panique » - 2 mai 2015 : Ombres sur Roches Noires et Rivière Noire - 28 août 2014 : « M. Marx, vous nous avez jugés « gentils »… Vous êtes trop bon ! » - 26 octobre 2013 : Séga-maloya : la « symphonie sauvage » - 22 novembre 2014 : Quand le secrétaire départemental du FN était condamné « pour des agissements contraires aux mœurs »… - 14 août 2015 : Une île de plastique entre Madagascar et l’Australie -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > La Réunion Alcatraz

Tribune Libre de Marcel Lenormand

La Réunion Alcatraz

24 août 2014
Marcel Lenormand
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Il faut dire non à La Réunion Alcatraz, non au racket, non à l’inégalité devant le billet d’avion. Nous avons le droit de sortir de la Réunion quand nous voulons et d’y revenir quand nous voulons. Et les touristes du monde entier ont le droit de venir à La Réunion.

Une nouvelle légende est apparue dans la mythologie créole : le touriste « sac à dos ». C’est le dernier personnage imaginaire conçu par nos penseurs « politiquement corrects » de la région et du département pour justifier la prétendue inanité de la baisse des tarifs d’avion. Nous sommes le seul pays au monde à vouloir « payer cher » nos billets d’avion, sans doute parce que les élus qui nous représentent bénéficient, avec notre argent, de voyages gratuits en veux-tu en voilà. Alors on a inventé le touriste sac à dos. Nous sommes censés ne pas en vouloir : qui a dit cela ? Ce personnage mythologique débarquerait à Gillot, n’irait pas à l’hôtel, n’irait pas au restaurant, ne louerait pas de voiture, ne prendrait pas de taxi. Rien n’est plus faux.

On en rencontre effectivement, des touristes « randonneurs », un sac sur le dos : ils viennent de toutes les régions de France, de tous les pays d’Europe, ils aiment La Réunion, ils aiment les réunionnais et ils ne couchent pas sous les ponts. Ils dorment dans les hôtels, dans les chambres d’hôte, ils mangent dans les restaurants, dans les tables d’hôte, ils louent des voitures, ils prennent des taxis et ils achètent dans les boutiques, les magasins et les grandes surfaces. Et alors, nous ne voudrions que des touristes « richards » ? Les touristes richards ne sont pas idiots : ils vont à Maurice ou aux Seychelles.

Et que faites-vous de nos parents, enfants, frères, sœurs, cousins, Réunionnais comme nous, qui vivent à Marseille, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Paris, Lille, Strasbourg, quelle sorte de touristes sont-ils ? A eux aussi il faut faire payer le prix fort ? Et puis il y a nous, Réunionnais de La Réunion. Devons-nous, nous aussi, nous saigner jusqu’à 1500, 2000, voire 2500 € le billet en classe dite « économique » ?

En fait nos dirigeants locaux, qui rêvent de transformer La Réunion en « république cannière », veulent nous maintenir dans un ghetto, à leur merci. Personne ne sort, personne ne rentre. Voilà où nous en sommes ! A l’inverse du mot de Coluche, leur mot d’ordre est « ne circulez pas, il n’y a rien à voir ailleurs ! ». Et ceux qui pensent que c’est un problème mineur et que La Réunion a d’autres chats à fouetter se trompent dramatiquement : la liberté de circulation est indissociable de la liberté d’expression.

Il faut dire non à La Réunion Alcatraz, non au racket, non à l’inégalité devant le billet d’avion. Nous avons le droit de sortir de la Réunion quand nous voulons et d’y revenir quand nous voulons. Et les touristes du monde entier ont le droit de venir à La Réunion, comme ils l’entendent, La Réunion n’est la chasse gardée de personne. Non à La Réunion mesquine, pusillanime, repliée sur elle-même. C’est la voie de l’étiolement, de la régression. Non au billet d’avion prohibitif, NON A LA REUNION ALCATRAZ !

Marcel Lenormand

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter