Categories

7 au hasard 4 novembre 2014 : Le magma des mots, de Filip Barret à Boris Gamaleya - 14 janvier 2015 : « Mwin, ou, li » ou... je tue île ? - 15 mai 2015 : L’Empire du Milieu vire au vert - 19 octobre 2013 : L’amoureuse du Barachois - 16 octobre 2015 : Universtérité : coupes sombres pour un avenir sans Lumières ? - 25 août 2014 : Enfants réfugiés, expulsés : les chiffres de la honte - 15 octobre 2013 : Ti Bang : La musique ? Une thérapie pour le peuple ! - 14 mai 2013 : Cafrine Africa ! - 12 février 2015 : Sur-rémunération : « une prime coloniale, pas un moteur économique » - 13 mai 2014 : Incinérateur : « une machine à détruire » -

Accueil > Le monde > L’image qui a éveillé la conscience noire

Esclavage

L’image qui a éveillé la conscience noire

13 février 2016
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

En 1863, l’esclave Gordon s’enfuit de la plantation de la famille Lyons, située à Saint-Landry, Louisiane.

L’esclave Gordon, photographié par William D. McPherson. Photo colorisée.

Après avoir semé les chiens de ses poursuivants en dissimulant son odeur grâce à des oignons coupés, Gordon parvient à gagner les lignes de l’Union, en guerre contre le Sud confédéré et esclavagiste.

Là, le médecin qui l’examine est profondément choqué par les cicatrices de lacérations répétées au travers de son dos. Le fouet est allé si profond que ses marques ont cicatrisé en boursouflant les chairs.

Ces marques révèlent un univers esclavagiste à mille lieues de la douceur aristocratique, de la représentation d’un Sud civilisé, peuplé de gentlemen philanthropes buvant des mint-juleps, colportée par la littérature et la propagande sudiste — une image universalisée par le succès phénoménal d’« Autant en emporte le vent ».

Gordon en 1863. Photo : William D. McPherson.

Largement reproduit, le cliché pris par le photographe au front William D. McPherson a contribué à un éveil sans précédent de la conscience noire. Diffusé par les réseaux abolitionnistes, le symbole de la barbarie esclavagiste a incité de nombreux libres de couleur à rejoindre les rangs de l’armée nordiste.

L’exemple vint de Gordon lui-même qui fut d’ailleurs capturé par les troupes confédérées alors qu’il portait l’uniforme de l’Union, torturé et laissé pour mort. Il put néanmoins rejoindre les rangs nordistes et finit la guerre avec le grade de sergent.

De nombreux hommages sont actuellement organisés aux USA, dans le cadre du « Black history month », dans un contexte où la « question noire » demeure l’un des enjeux les plus brûlants de la société américaine.

7 lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter