Categories

7 au hasard 19 novembre 2014 : « Nous condamnons les promesses aux groupements sectaires ou communautaires » - 11 mai 2014 : Palais oublié... digne des mille et une nuits - 4 juin 2015 : Le cœur de l’action politique doit évoluer ! - 27 août 2014 : Génie réunionnais : aussi vif qu’un courant d’air ! (2) - 24 juillet 2015 : Élection régionale : une opinion sous influence - 12 novembre 2016 : Paul Vergès : fragments d’un long combat en photos - 31 janvier 2015 : Michel Legris au paradis : la foule en deuil danse et chante - 25 janvier 2015 : La Grèce hors des chemins de l’austérité - 22 avril 2015 : La Réunion n’est pas à vendre - 26 avril 2016 : Stéphane Fouassin, Hercule des Salazes -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > L’exécution de la Médiathèque Cimendef

Tribune Libre d’Erick Murin, CRAN

L’exécution de la Médiathèque Cimendef

8 avril 2015
Erik Murin, CRAN
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN) condamne la décision d’en finir avec la Médiathèque Cimendef, décidions prise par les élus de Saint-Paul et par la majorité régionale de Didier Robert. Livre, livre, libre !

L’île de la Réunion : l’Ouest de ce département abrite les communes du Port, de La Possession, de Saint Paul, de Trois Bassin et de Saint Leu. Ce département capitalise le titre mondial de 35% de chômage, la médaille d’or de 98.000 allocataires du RSA, de 10% de sa population qui vit en dessous du seuil de pauvreté, d’un illettrisme qui exclut 125.000 personnes.

Bizarrement, le rachat du projet de la médiathèque Cimendef à Saint Paul a été validé par les Conseillers Régionaux. Est-ce bien réaliste ?

Dés l’abandon du projet de médiathèque par les élus de Saint-Paul, celle-ci a été destinée à accueillir un centre d’affaires, la piste probable d’une maison du maloya et du marronnage faisait soudainement son apparition.

Au final, la Région décida de transformer le bâtiment en « conservatoire de rayonnement régional ».

Si la véracité des sommes engagées pour ce rachat se confirme, La Région engloutit 30 Millions d’euros dans du neuf pour refaire du neuf, ce coût financier correspondrait à 16.666 SMIC à 1.800€ brut. Une logique fiscale s’impose à cette décision, une collectivité endettée (route du littoral) devrait prendre au sérieux le fait qu’il ne récolte pas par l’impôt tout l’argent qui lui est nécessaire.

En liquidant une médiathèque, d’une part M. Didier Robert prive l’ensemble des établissements scolaires de Saint-Paul et des communes limitrophes d’un outil d’excellence, et d’autre part il éloigne La Réunion dans sa construction d’une réelle communauté de penseurs réunionnais — ceux-là même qui vont contribuer à l’élévation d’un homme réunionnais nouveau — audacieux, qui vont apprendre à penser pour le bénéfice d’une société décomplexée. Débouchant sur la construction de rôles sociaux qui impliquent de façon impérative une obligation de « bâtir » la cohérence d’ensemble, qui vise la rationalité et l’autonomie des individus.

Le CRAN refuse un dictat idéologique et politique d’une insularité dominatrice, celle qui s’octroie les pouvoirs sur des générations d’hommes et de femmes (patrimoine d’habitude), qui orchestre le départ des cerveaux réunionnais à l’exil économique en France.

Ces Conseillers Régionaux veulent laisser la société réunionnaise sous la domination idéologique et politique. L’enjeu est d’intérioriser le doute auprès de nos enfants, qu’ils aient peur d’affronter « la domination du Réunionnais par le Réunionnais ».

PNG - 126.6 ko
Barack Obama, jeune étudiant, dans une bibliothèque...

Ne comptons pas sur M. Didier Robert pour élever la conscience politique de nos enfants, pour diagnostiquer une gangrène idéologique et néocolonialiste qui assiège La Réunion, qui aliène culturellement le peuple.

Ne comptons pas sur M. Didier Robert pour remettre en cause une organisation sociétale réunionnaise qui est la dernière colonie française, il ne dira aucunement à nos enfants : « vous êtes la chance de demain, vous avez le droit de comprendre les conditions sociales et politiques dans lesquelles vous êtes ».

Être en contact avec un livre, c’est construire et déconstruire l’imaginaire, c’est amorcer chez l’individu le premier palier d’une analyse critique de ses propres émotions.

PNG - 477.8 ko
Jimi Hendrix

Cette citation de Jean Paul Sartre est inscrite dans la conscience collective : « j’ai commencé ma vie comme je la finirai sans doute : au milieu des livres ». Une médiathèque a ce pouvoir de convoquer le sens et le non sens, de susciter des expériences sociales, fondatrices de la morale.

Le CRAN Réunion reste convaincu, que c’est une faute politique gravissime de la part de M. Didier Robert, Président de la Région Réunion, d’annuler la livraison d’une médiathèque. Selon Albert Camus « l’acte fait l’homme ».

Erik Murin
Responsable du CRAN Réunion

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter