Categories

7 au hasard 19 août 2015 : Et si l’on changeait la fin de l’histoire des Salines ? - 28 avril 2014 : Danse Péi, le festival qui bouz’ en corps ! - 9 octobre 2015 : « Sanctuaires », la créolisation comme un nouvel imaginaire - 25 janvier 2015 : Les Saint-Mariens ne sont pas des « zoizo la colle » ! - 18 avril 2016 : Cyclones : de Géralda à Fantala - 29 juin 2017 : Maloya : référencé par la base mondiale de Discogs - 6 décembre 2015 : Premier tour : les chiffres de l’estimation IPSOS - 8 février 2015 : Métissage impossible, liberté improbable - 14 avril 2014 : La Possession : vers une mandature d’austérité ? - 11 octobre 2017 : Madagascar : quand Air France prédisait un avenir sans peste -

Accueil > Lames de fond > Les mystères du grand océan > L’ange de la... vie ?

Histoire vécue

L’ange de la... vie ?

23 septembre 2015
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Cette histoire vécue nous est rapportée par un ami, à peine remis de ses émotions. Elle s’est déroulée il y a quelques jours, dans le Sud de l’île...


Et surtout avant minuit !


Tout commence par une lettre. Une banale lettre qui devait être postée au plus tard le .. septembre, « le cachet de la Poste faisant foi ». La lettre était restée en souffrance depuis quelques jours sur le bord de la table. Mais il fallait la couler coûte que coûte dans une boîte, et surtout avant minuit !

C’est au soleil couchant que Pascal se résout à prendre sa voiture, direction « La Poste », située quelques rues plus loin. Il emprunte un premier rond-point puis s’engage sur un grand boulevard au trafic dense mais relativement fluide en cette fin de journée.

« Je roulais en direction de « La Poste » quand tout-à-coup, j’ai distinctement entendu « toc-toc-toc », comme si quelqu’un cognait à la vitre de ma voiture. Les mains sur le volant, j’ai d’abord pensé que j’avais mal interprété un bruit quelconque et j’ai continué à rouler sur le boulevard, sans tourner la tête vers l’endroit d’où provenait le bruit, c’est à dire, à ma gauche, la vitre côté conducteur, à quelques centimètres de moi ».

"J’ai distinctement entendu « toc-toc-toc », comme si quelqu’un cognait à la vitre de ma voiture."

L’ombre furtive coupe le boulevard...


Il est temps d’allumer les phares. La nuit approche. Quelques dizaines de mètres plus loin, alors que Pascal se concentre sur sa conduite, il entend distinctement à nouveau « toc-toc-toc » sur la vitre à côté de lui.

« J’ai pensé qu’un gars à moto roulant à la même hauteur que moi cognait sur ma vitre pour m’avertir de quelque chose. J’ai tout de suite tourné la tête sur ma gauche mais il y avait personne de l’autre côté de la vitre ! »

Pascal sent alors son ventre se nouer et un grand frisson parcourir son corps. Instinctivement, il ralentit sa vitesse et se rabat sur la file de droite.

« J’étais tétanisé mais j’ai continué à rouler, les mains agrippées au volant ».

C’est alors que Pascal aperçoit en une fraction de seconde une grande silhouette dans ses phares. Surgie de nulle part, l’ombre furtive coupe le boulevard dans une course folle et aveugle.

Image de reconstitution.

« Je n’ai pas vu son visage, juste une silhouette noire »


« Je n’ai même pas eu le temps de freiner. Je n’ai pas vu son visage, juste une silhouette noire traverser dans la nuit. J’ai l’impression que mon par-choc a frôlé ses jambes ».

Enfin la Poste ! Pascal glisse la fameuse enveloppe dans la boîte à lettres... et rentre chez lui, songeur. Vitesse modérée.

Ce n’est que plus tard, dans la soirée, en repensant à l’enchaînement des faits, que Pascal perçoit le lien entre les « toc-toc-toc » et la silhouette qui a failli finir sous ses roues...

« Sur le moment, j’étais vraiment secoué et je n’ai vu aucune relation entre ces deux évènements. Mais maintenant, je retourne tout ça dans mon tête et je suis presque convaincu que s’il n’y avait pas eu les « toc-toc-toc », je n’aurais pas ralenti... Et j’aurais très certainement percuté le coureur ».


« Ange de la mort »... ou plutôt « ange de la vie »


En racontant son étrange histoire, Pascal évoque une sorte d’« ange de la mort »... venu toquer à sa fenêtre. Mais à y réfléchir d’un peu plus près, c’était plutôt l’ange de la vie...

7 Lames la Mer


7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter