Categories

7 au hasard 16 avril 2015 : Le 14 juillet, La Réunion a rendez-vous avec Pluton ! - 27 avril 2014 : Ukraine : les insurgés exigent l’application des accords de Genève - 21 mars 2014 : Pauvre Émilie Albertini ! - 3 mai 2016 : Enquête judiciaire : brouillard sur la NRL ? - 24 septembre 2015 : Un « déball’art » de gonis - 18 septembre 2013 : Un mois lunaire en 25 secondes - 26 avril 2013 : WikiLeaks gagne contre VISA - 14 mai 2015 : Il se souvient de ses yeux, son sourire, sa souffrance... - 12 janvier 2014 : La nouvelle aire de Piton-Sec coûtera-t-elle 360.000€ ? - 25 septembre 2014 : Maloya la pa nou la défé ! -

Accueil > Océan Indien > Incarcération, perquisition, saisie pour Peerally

Ile Maurice

Incarcération, perquisition, saisie pour Peerally

28 novembre 2013
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Arrêté mercredi 25 novembre, Jameel Peerally a depuis été placé en détention à Alcatraz. Son domicile a été perquisitionné et son ordinateur portable saisi.

Depuis le 14 novembre, Nitin Chinien, chanteur engagé, dort en prison pour avoir posté sur youtube des vidéos dans lesquelles il dénonçait des « abus de pouvoir, magouilles, injustices et malversations  » et promettait au Premier Ministre, Navin Ramgoolam, une « révolution intellectuelle, artistique et théâtrale ».

L’artiste-photographe et travailleur social, Jameel Peerally, a depuis organisé la solidarité autour de Nitin Chinien, réclamant sa libération. Le lundi 25 novembre, il a, à son tour, posté sur youtube et Facebook, des vidéos intitulées « Liberr Nitin - Mesaz de Solidarité ». Il était interpellé dès le surlendemain, mercredi 27 novembre, alors qu’il arrivait sur les lieux du rassemblement prévu pour réclamer la libération de Nitin.

Jameel Peerally a subi un interrogatoire de plusieurs heures dans les locaux du Central Criminal Investigation Department (CCID) puis a été conduit directement à la prison d’Alcatraz. Accusé d’avoir enfreint l’article 46 de l’ICTA (Information and Communication Technologies Authority), il a été présenté ce jeudi 28 novembre devant la cour qui a décidé de son maintien en prison jusqu’au vendredi 6 décembre, date à laquelle sa demande de remise en liberté sera examinée par la cour.

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter