Categories

7 au hasard 31 août 2015 : Qui a volé les roches massives de la Chapelle ? - 16 octobre 2015 : Universtérité : coupes sombres pour un avenir sans Lumières ? - 25 janvier 2015 : Les Saint-Mariens ne sont pas des « zoizo la colle » ! - 1er octobre 2015 : NRL : à chaque jour son lot de questions (gênantes) - 2 octobre 2015 : Nuit du maloya : krazé, pilé, roulé, viré, tourné lo rin ! - 17 août : Saint-Denis « au cœur des vieux jardins »... et l’ombre de Robert-Edward Hart - 29 mars 2016 : Revoir Boucan Canot... il y a 35 ans - 15 novembre 2016 : « Paul Vergès, son maloya, son trans, son gayarsité » - 3 octobre 2015 : Pôle santé mentale : Maloya la pa « 4 épices » - 9 mai 2013 : « Tordre le cou aux fausses bonnes idées » -

Accueil > Le monde > Haute couture : la Chine, la Chine, la Chine...

Créateurs

Haute couture : la Chine, la Chine, la Chine...

11 juillet 2016
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans le monde très sélect de la haute couture, les stylistes chinois bouleversent les codes et apportent un souffle nouveau qui puise dans une culture millénaire. 7 Lames la Mer vous propose de découvrir sept artistes Chinois.

Création de la styliste Guo Pei. Fashion Week, Singapore. 2013. (Source amandadyer16)

Invitée d’honneur à la Fashion Week 2016 (semaine de la mode) de Paris, Guo Pei est certainement l’une des plus talentueuses stylistes de la haute couture chinoise et mondiale.

À travers son art, elle sublime les influences de la culture millénaire de la Chine et les marie avec minutie, comme une artiste-peintre, aux reflets modernes de ce 21ème siècle. Très haute couture pour une petite femme...

Création de Guo Pei. (Source noawarddotnet)

Création de Guo Pei. (Source board.postjung)

Création par Xu Ming. China fashion week. 2013. (Source chinafashionweek)

Xu Ming, styliste de renom, a été formée à l’école ESMOD-Paris avant de devenir chef costumière pour des manifestations internationales telles que les Jeux olympiques de Pékin en 2008. Cette prestigieuse créatrice démontre toute l’étendue de son savoir-faire à travers des œuvres époustouflantes.

Création par Xu Ming. China fashion week. 2013. (Source chinafashionweek)

Création de Yiqing Yin, photographiée par Laurence Laborie. 2013.

L’art de Yiqing Yin, qui a obtenu l’appellation « haute couture » fin 2015, se décline tout en douceur, en légèreté et sublime la féminité, dans une vision futuriste et dépouillée. Evanescence. Pureté et fluidité des textures drapées autour du corps ; une seconde peau sur la peau.

À lire aussi au sujet de la mode : « Mode : l’Inde monte en puissance »

Plis, plissés, froncés, froissés, enveloppés. La chrysalide déploie ses vaporeuses dentelles. Nuages et brouillard d’un petit matin. Voiles souples caressant la peau. Lignes suggérées. Comme un tissu liquide qui protègerait le corps. Installée à Paris, Yiqing Yin a étudié à l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs.

Création de Yiqing Yin. (Source nessbethel)

Création du styliste Hu Sheguang. Fashion Week, Pékin. 2016. (Source artdaily)

Du rouge. Des yeux clos. Des traces sur les corps qui déambulent ; comme du sang. Des mains tendues. Des visages masqués, marqués. Du rouge. Des corps prisonniers...

Et puis du bleu ; luxueux, majestueux et profond, aux courbes généreuses et protectrices...

Ce n’est qu’un aperçu de l’étrange univers de ce styliste chinois, Hu Sheguang, pour qui transgresser les codes est devenu un art. Ainsi, il y a deux ans, à Pékin, lors de la « China fashion week », les chutes successives de ses mannequins n’étaient pas le fruit du hasard ni d’un podium trop lisse mais d’une volonté extrême d’attirer les projecteurs et les flashs. Et quand on a le talent de Hu Sheguang, ensuite, on reste sous la lumière.

Création de Hu Sheguang. Mercedes-Benz China Fashion Week printemps/été 2015. Pékin. 2014. (Source chinafashionweek)

Le jeans se fait rare dans l’univers ultra sophistiqué du luxe et de la haute couture. C’est pourquoi le travail du styliste Chen Wen — aussi scénographe et peintre — sur cette matière galvaudée et non moins fascinante a retenu notre attention.

À lire aussi au sujet de la mode : « Mode à Bourbon : les élégantes té kass larmoir ! »

Dans sa ligne consacrée aux « Jeans artistiques », réalisée pour Denim, Chen Wen fait parler la matière et lui confère une nouvelle noblesse : le jean se pare de couleurs, de fleurs, s’évase et s’évade de son statut originel de pantalon de cow boy.

Création du styliste Chen Wen. Travail sur le jean (Denim). Fashion week de Pékin. 2015. (Source chinafashionweek)

Vega Zaishi Wang. Travail sur tissus électroluminescents. (Source alvufashionstyle)

Cette styliste de Pékin est considérée comme une étoile montante de la mode chinoise et une des plus innovantes. En 2012, elle se fait remarquer par son travail sur la lumière, plus particulièrement des vêtements lumineux confectionnés à partir d’une matière spéciale : un tissu aux fibres électroluminescentes.

Création de la styliste Tsai Meiyue. China Fashion Week, Pékin. 2011. (Source ukawp)

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter