Categories

7 au hasard 2 avril 2014 : Gauche réunionnaise : le baiser ou la mort - 15 avril 2013 : Et il vint un jour, un jour comme nul autre… - 24 janvier 2014 : A désespérer les exclus et les salariés ! - 3 février 2015 : Les mystères de la Maison Timol... - 3 février 2016 : Sin-Dni : #jesuisfurcy au Barachois - 19 mars 2013 : Ce que nous dit (encore) le 19 Mars 1946 - 1er mai 2014 : Orgasme dans un fauteuil - 14 octobre 2015 : Retour vers le futur... en téléphérique - 4 janvier 2015 : Largue mon l’ourlet ek « kari la nèz » ! - 8 janvier 2014 : Étang-Salé : un requin bouledogue a « béqué » -

Accueil > Océan Indien > « Free Gandia » réclament les Rastas

Manifestation à Port Louis

« Free Gandia » réclament les Rastas

26 novembre 2013
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Ils étaient près d’une centaine de Rastas réunis ce lundi matin à Port Louis pour réclamer pacifiquement la légalisation de la Gandia (cannabis). Certains manifestants ont fumé leurs joints en public, sur l’esplanade du front de mer du Caudan. Les forces de l’ordre sont intervenues et ont saisi... un bong !

PNG - 210.7 ko
Photo Hans Morris. Defimedia.

« Enn Kaya fine mort en fevrier 1999 et 10.000 Kaya finn leve » [1] ont déclaré les Rastas réunis ce lundi 25 février, sur l’esplanade du front de mer du Caudan, rapporte le site en ligne « defimedia ».

Rassemblés en formant un rond, en jouant du djembé et en récitant une prière, certains Rastas ont allumé et fumé leur joint en public. « Nous fumons des joints car cela fait partie de notre religion, a expliqué un porte-parole sur les ondes de « Radio Plus ». Nous n’avons pas inventé une religion. Nous parlons en tant que Rastas. »

PNG - 301.1 ko
Kaya, mort en février 1999...

Les forces de l’ordre ont repoussé les manifestants qui se sont repliés vers le Jardin de la Compagnie. A cette occasion, la Police a saisi un bong [2] qui sera « envoyé au Forensic Science Laboratory [3] à des fins d’analyse ». Pas besoin du Forensic Science Laboratory pour savoir ce qu’il y avait dans le bong, ironisait un internaute à ce sujet...

La manifestation organisée par le mouvement « La voix des Rastas  » a donné lieu à de nombreux commentaires sur Facebook, les internautes arguant que la cigarette et l’alcool sont plus dangereux et qu’il est toujours plus facile de s’en prendre à un Rasta qui fume son joint que d’attaquer le problème des drogues dures et des « marchands de poudre de la mort ».

PNG - 150.9 ko
Modèles de bong.

« Nous donnons trois jours aux autorités pour qu’elles répondent à notre demande. Au cas contraire, nous tiendrons d’autres actions similaires », a indiqué le porte-parole du mouvement.

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

Notes

[1« Kaya est mort en février 1999 et depuis 10.000 Kaya se sont levés ». Considéré comme l’inventeur du seggae, le Mauricien Kaya (en hommage à l’album de Bob Marley), de son nom Joseph Réginald Topize, est mort à 39 ans, dans les geôles mauriciennes, en 1999. Au petit matin du dimanche 21 février, il est retrouvé au fond de sa cellule, baignant dans son sang, le crâne ouvert. Quelques jours auparavant, il avait été arrêté pour avoir fumé de la marijuana sur scène, lors d’un concert organisé en faveur de la dépénalisation du cannabis. Les circonstances de sa mort restent troubles : décès provoqué par une fracture du crâne selon les sources officielles qui affirment alors qu’il se serait blessé ainsi en se tapant la tête contre les murs parce qu’il était "en manque".

[2Bong : sorte de pipe à eau.

[3Laboratoire de sciences judiciaires

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter