Categories

7 au hasard 9 mars 2014 : Ukraine : plan d’austérité en vue, nazis au gouvernement … guerre à l’horizon ? - 19 août 2014 : Menace sur les sirènes de l’océan Indien - 22 mars 2015 : Un séga qui venait du froid... - 23 mars 2017 : Tu chercheras ailleurs de quoi satisfaire ta curiosité - 13 mars 2017 : Quand les Chagos étaient présentées comme une destination touristique - 22 novembre 2013 : Licenciements à la SIB ? À vous de jouer, M. Montebourg… - 12 février 2014 : Océan Indien : la plus vieille épave, 2000 ans sous la mer - 17 mars 2015 : NRL : les baleines iront-elles se faire voir ailleurs ? - 2 février 2013 : 2 février 1809 : de l’« England Forest » à l’île Bonaparte - 26 février 2015 : Coma circulatoire : l’épicentre est à Sainte-Marie -

Accueil > La Réunion > Economie et société > Énergie : profits record à La Réunion

Albioma

Énergie : profits record à La Réunion

19 novembre 2013
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

« Albioma », contrôlée par un fonds de pension américain produit 60% de l’énergie consommée à La Réunion. La firme a réalisé des profits substantiels au premier semestre, en révisant à la hausse le prix de vente de l’électricité à EDF, compagnie publique.

Centrale du Gol. Photo : Bruno Navez (WikiCommons)

« Albioma » : c’est depuis mai 2012 le nom adopté par la Séchilienne-Sidec, dont les installations produisent près de 60% de l’énergie réunionnaise, dans les usines de Bois-Rouge. Une structure contrôlée par les fonds de pension franco-américains « APAX-Partners France » et « Altamir Amboise », via le groupe « Financière Hélios ». Fondé en 1972, « APAX-Partners », dont « APAX-France » est une filiale, gère environ 35 milliards d’euros de par le monde, principalement aux États-Unis, en Europe et en Israël. Depuis 2012, l’activité de l’ex-Séchilienne-Sidec cible la biomasse et l’énergie solaire. Une stratégie doublée d’une démarche communicationnelle qui vise à faire paraître l’entreprise comme pionnière des énergies « vertes ». L’exploitation de la bagasse est ainsi développée à La Réunion (46 mégawatts produits à Bois-Rouge et 57 mégawatts produits au Gol), à Maurice (30 mégawatts produits à Saint-aubin et 45 mégawatts produits à Savannah).

L’Etat à l’origine des profits

Les profits nets réalisés par l’entreprise ont augmenté de 70% au premier semestre 2013, soit 22,8 millions d’euros a indiqué le groupe par un communiqué en date du 23 juillet dernier. « Albioma » avait précédemment relevé de 3 à 127 millions ses prévisions de bénéfice opérationnel pour l’année 2013. Une anticipation positive qu’il faut attribuer à la renégociation à la hausse du tarif de vente à la compagnie publique EDF de l’électricité produite par les stations de Bois-Rouge et du Gol. Une procédure de révision des prix qui inclut des compensations rétroactives au profit d’Albioma. La présentation des comptes annuels de l’entreprise, le 5 mars prochain, devrait confirmer cette croissance des profits, due à la révision des accords avec EDF — une entreprise contrôlée à 87% par l’État français.

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter