Categories

7 au hasard 5 février 2014 : La politique du chien crevé - 24 novembre 2013 : Total Danse i shavire a nou - 15 août 2013 : Rant dé koulèr, rant Misar é... - 22 avril 2014 : Mais où est donc passée la « communauté chrétienne » ? - 4 février 2015 : 4 février 1794 : une première abolition... avortée - 23 avril 2014 : L’homme qui a vu l’ours - 10 février : Potémont, peintre réunionnais de l’ombre... - 24 février 2013 : Chroniques d’une détresse ordinaire - 15 avril 2014 : Faites la grève des sacs plastique, réclamez la soubik ! - 18 avril 2016 : Cyclones : de Géralda à Fantala -

Accueil > Le Blog de GGL > Didier Robert politiquement incorrect ?

Sur le blog de GGL

Didier Robert politiquement incorrect ?

9 octobre 2015
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Effet des perquisitions ? Le nom et le visage de Didier Robert disparaissent d’un appel à son propre meeting...

JPEG - 251.6 ko
"Flyer" de gauche : la photo de Didier Robert pour un rendez-vous politique. Sur le "flyer" de droite pour le même rendez-vous, la photo et le nom du candidat ont disparu.

Remplacer la photo de Didier Robert par celle d’une jeune femme en petite tenue au visage souriant : c’est l’exercice de propagande auquel se sont livrés, semble-t-il, en vap-vap, les « jeunes » d’Objectif Réunion.

Pas certain que la substitution d’un « séguesse » en train de « défoulé » à la tête de « Macatia » — c’est l’un des ti nom gâté du locataire de la Région— soit uniquement motivée par une pure stratégie de com’.

Certes, dans le droit fil d’un management sarkoziste qui a compris qu’instrumenter le désintérêt des jeunes vis-à-vis du politique (et des politiques) rapportait plus et plus vite que l’explication des enjeux et des textes, « Objectif Jeunes » invite avant tout ses ouailles à secouer le panier à crottes sur la désormais inévitable « Zumba », taper le ballon sou gro soley, jouer au beach football...

À en croire le prospectus, le Petit Boucan prendra donc demain des airs de Brésil, moins la samba et moins (on l’espère) la plume dans le cul. Rancard à 9h et début des activités à 10h : on suppose que la politique, ce sera entre les deux, et ce sera avec Didier Robert... qui n’est plus annoncé par les « flyers » fraîchement tirés.

Effet de la vague de perquisitions, qui contribue à rendre « Didier » un peu moins politiquement correct jusque dans son propre camp ?

GGL

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter