Categories

7 au hasard 1er avril 2018 : Le mystère Adèle Ferrand, identification d’une artiste réunionnaise - 20 octobre 2015 : Traité transatlantique : nouvelles révélations - 10 août 2015 : L’œil d’Omer Resic va-t-il nous ouvrir les yeux ? - 2 septembre 2015 : Titâne le géant ec Bougrenette inn ti-fille misère (1) - 24 août 2013 : Trois vols de guitares et... un anniversaire ! - 27 janvier 2018 : Filoumoris.com : des années de braise aux musiques de fusion - 30 mars 2018 : Bal Ma Nini : le premier « love-dating » réunionnais - 6 février 2013 : « Avans a ou isi vitman, ti voryin ! » - 4 avril 2014 : « Nous avons assisté à la conquête du pouvoir pour le pouvoir » - 27 août 2013 : Verbaliser les victimes ? -

Accueil > 7 au menu > 7 en photos > Deux routes comme vous ne les verrez plus !

Ti shomin... Saint-Leu, Saint-Gilles

Deux routes comme vous ne les verrez plus !

12 septembre 2013
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Ti shomin... Gran shomin. Les paysages réunionnais évoluent sans cesse. Les grands travaux modifient la physionomie des lieux et souvent la nature recule. Que sont devenus ces grands arbres qui bordaient la route de l’Ermitage dans les années 50 ? Et cet alignement de filoas que traversait la route reliant Saint-Leu à Saint-Gilles au début du 20ème siècle ? En attendant que les tamarins ombragent la route du même nom, on peut toujours admirer ces parcours arborés et peu fréquentés...

De Saint-Leu à Saint-Gilles : "La route coloniale". Début du 20ème siècle. Photo extraite de "La Réunion 1900 en cartes postales", de Jackie Ryckebusch (Océan Editions 1994)


Route de l’Hermitage, Saint-Gilles. Années 50. Photo extraite de "La Réunion" (Editions J. Delmas et Cie 1959)

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter