Categories

7 au hasard 21 novembre 2016 : Paula M-Becker savait qu’elle ne vivrait pas longtemps - 6 octobre 2013 : Ils rejoindront la cohorte des ombres - 28 mars 2017 : Ahmed Kathrada, combattant de la liberté, s’est éteint - 23 mai 2013 : Sakifo au-dessus des flots tourmentés - 6 décembre 2013 : Okilé lo kivi ? (Cherche yab désespérément...) - 18 avril 2017 : Tous les chemins de l’île mènent à Saint-Expédit (1) - 4 mai 2016 : « Le maloya est d’abord un séga » - 31 mai 2013 : Pas de paix sur le chemin de Damas - 13 mai 2013 : Ce n’est que de l’eau... - 21 juillet 2016 : Îles Vanille : refusons de payer le prix du sang -

Accueil > Lames de fond > 7 i aime / 7 i aime pas > « Déterminé », un joli conte créole en court-métrage

7 i yème - 7 aime

« Déterminé », un joli conte créole en court-métrage

24 novembre 2014
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Tout le monde connaît le célèbre kozman kréol qui dit « Pas capable l’est mort sans essayer »... Mais s’obstiner n’est pas non plus la solution comme le démontre ce court-métrage intitulé « Déterminé » et réalisé par Pierre Charritat (Production Tableau Blanc). A découvrir.

Wilson Telmar

Tourné dans les décors splendides du Brulé, le court-métrage « Déterminé », réalisé par Pierre Charritat, met en scène un jeune Créole, interprété par Wilson Telmar, et son bocal où s’ébat un poisson rouge.

On ne vous racontera pas le fin du conte... mais sachez tout de même que le jeune Créole va s’évertuer par tous les moyens à mettre son poisson en haut d’un arbre. L’humour qui transparaît dans certaines scènes apporte au court-métrage une touche poétique savoureuse.

Vous apercevrez à un moment le directeur artistique Gael Papy qui joue le rôle d’un braconnier (alertez le Parc National ! On en tient un...). Les images d’Etienne Boué sont très belles et le montage de Nicolas Valmont renforce la cohérence du récit.

Ah oui ! Avant de mettre le point final à cette petite présentation, il faut saluer la musique (bande-son) que l’on doit à « Do Moon » et qui parachève l’œuvre comme la rosée délicatement déposée dans le cœur des arbres.

« Déterminé », 7 Lames la Mer aime ça ! Et chacun y trouvera sa propre morale de l’histoire...

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter