Categories

7 au hasard 11 janvier 2015 : « La diversité serait-elle juste une façade de plus ? » - 6 septembre 2016 : Paul Vergès : deux photos rares retrouvées - 22 décembre 2015 : Piaf, Cocteau : nos vies à tous sont des romans - 9 mars 2014 : « Lait sacré » au suc ensorcelant - 27 avril 2014 : Ukraine : les insurgés exigent l’application des accords de Genève - 5 octobre 2016 : Requin : la famille de Talon Bishop attaque l’Étang-Salé en justice - 6 avril 2016 : CAF : cafouillages kafkaïens - 26 mai 2013 : « 7 Lames la Mer » joue « La Dame de Pique » - 27 février 2013 : Outremer : en finir avec les produits trop sucrés - 30 mai 2014 : Lisboa : sur les traces de l’île-qui-n’existe-pas -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > « De telles pratiques nous font tous vomir »

Tribune Libre de Raymond Lauret

« De telles pratiques nous font tous vomir »

7 mai 2016
Raymond Lauret
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

J’apporte mon son soutien à notre député européen : Younous Omarjee.

Younous Omarjee. Photo : younousomarjee.eu

Je voudrais ici exprimer ma solidarité à notre député européen Younous Omarjee lorsqu’il déclare, à propos des fraudes qui ont entaché les élections européennes dans la commune de Sainte-Suzanne : « Ces pratiques me font vomir ».

Je veux également lui dire combien j’approuve, comme sans doute une grande majorité des Réunionnais, son intention, si la loi le permet, de se constituer partie civile dans une affaire qui est faite de pratiques lamentables et qui ne sont pas acceptables.

J’appartiens à cette génération de Réunionnais qui, encore adolescents au début des années 1960, ont alors choisi de riposter, galets dans les mains, contre forces dites de l’ordre et troupes de nervis commanditées par le pouvoir pour bafouer grossièrement à chaque scrutin le suffrage universel.

Il n’est point acceptable qu’il se trouve aujourd’hui un « président » de bureau de vote pour organiser la fraude. Ce « président » sait parfaitement que son initiative de bourrer les urnes, même à une petite échelle, est contraire à la loi et est une insulte à la morale. Il ne se rend sans doute pas compte qu’il va, avec cette lamentable manœuvre, attenter à l’honneur d’un candidat qui ignore totalement ces faits quand ils sont commis.

Et qu’il ne vienne pas dire, ce « président », qu’il en avait parlé à d’autres... C’est trop facile de feindre ignorer que tout président se doit d’assurer la bonne tenue des opérations électorales dans le bureau de vote dont il a accepté d’être le responsable, au nom de l’autorité municipale.

Oui, de telles pratiques nous font tous vomir. Que justice soit rendue...

Raymond Lauret

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter