Categories

7 au hasard 17 mars 2015 : Cimendef... l’histoire jugera. Nou larg pa ! - 11 juin 2014 : Pourquoi peut-on manger le requin inoffensif ? - 1er février 2016 : « A Sainte-Marie, les souffleurs d’ancives... » - 28 janvier 2016 : 1985 : salsa-maloya à la kermesse - 22 juillet 2014 : Les sorciers de la route du Littoral... - 27 août 2013 : Plein la vue avec l’ISS - 3 juillet 2015 : Qui peut lire ce message ? - 9 octobre 2015 : Didier Robert politiquement incorrect ? - 20 mars 2013 : « Nous lançons un appel à Michelle Obama » - 4 septembre 2013 : Cités et îles englouties sous l’océan Indien -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > Convention sur les élections municipales et européennes du Parti de (...)

Courrier de lecteur

Convention sur les élections municipales et européennes du Parti de Gauche

13 octobre 2013
Perceval Gaillard
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Ce week-end (12 et 13 Octobre) s’est tenue, à Clermont-Ferrand, la Convention nationale du Parti de Gauche relative aux élections municipales et européennes de 2014.


Sans surprise, le PG estime que l’enjeu majeur de cette année reste le scrutin européen, surtout au moment ou les technocrates de Bruxelles négocient le Grand Marché Transatlantique dans le dos des peuples, pour s’opposer à cette Europe ultralibérale soumise aux marchés et construire une alternative européenne aux politiques d’austérité qui tuent le malade bien plus qu’elles ne le soignent.

Listes communes ?

Dans cette optique, selon Jean-Luc Mélenchon, la décision prise par la direction parisienne du PCF et son premier secrétaire, accessoirement président du Parti de Gauche Européen, de s’allier dès le premier tour avec le PS dans une ville aussi symbolique que Paris est un bien mauvais coup porté à l’ensemble de la gauche européenne. Alors qu’il rappelle, à juste titre, que les militants communistes se sont prononcés dans leur écrasante majorité pour des listes communes avec le PG et qu’ils portent, en bien des endroits, le Front de gauche sur leurs épaules, il fustige l’attitude irresponsable de quelques-uns. Une posture qui met en cause l’existence même du Front, pour de courts calculs politiciens. Il n’y a d’alliances possibles, aux municipales comme aux européennes, qu’avec des partis remettant en cause les politiques austéritaires menées actuellement en France, à La Réunion et en Europe. Telle est ligne du Parti de gauche.... Place au peuple, dès 2014.

Perceval Gaillard

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter