Categories

7 au hasard 17 juin 2016 : Les Africains de l’Inde jouent aussi du bobre - 19 mai : Oté maloya ! 1975/1986 : la fusion prodigieuse (1) - 25 avril 2016 : « Il faut exterminer la progéniture des scorpions » - 1er février 2016 : « A Sainte-Marie, les souffleurs d’ancives... » - 23 décembre 2012 : Qu’est devenu le billet d’avion à 600€ toute l’année ? - 19 mars 2016 : Le 19 mars 1946 sonne la fin des « quatre vieilles » - 4 novembre 2013 : Surrémunération : le feu aux poudres ? - 25 février : 26 février 1833 : « petits » et « grands » marrons - 10 juin 2014 : Brésil : une balle dans la tête - 9 octobre 2013 : Perdu depuis 500 ans, un tableau de Léonard de Vinci refait surface -

Accueil > 7 au menu > 7 à voir > Charly Lesquelin sollicite tous nos sens

Expo à La Saga du Rhum

Charly Lesquelin sollicite tous nos sens

20 janvier 2017
Sophie Hoarau
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

« La Saga du Rhum » accueille, du 26 janvier au 19 mars 2017, « Dystil les sens », une exposition du peintre Charly Lesquelin. Des parfum flottent sur le Sud...


Lontan le Réunionnais...


Charly Lesquelin est parti… peintre de rue pour devenir peintre du monde, en tapkal [1] dans un atelier, portes ouvertes sur le port de Saint-Pierre.

Sous les pinceaux acharnés de l’artiste — et cela depuis une trentaine d’années — lontan le Réunionnais, et depuis peu, l’Humain dans son universalité, est porté en karlon [2] dans ses forces, ses faiblesses, son quotidien mystifié, ses fêlures… sa désespérance, ses espérances aussi.


Un voyage en marronnage


Peintre de la nature, ses paysages, plus vrais que vrais, s’imposent sur grands formats et sont une invitation au voyage, un voyage en marronnage. En équilibre sur le fil tendu entre le réel et de l’irréel, le regardeur devient voyant d’un monde qui s’anime au foisonnement des détails, des couleurs, des cohabitations à la fois possibles et improbables, historiques et anecdotiques.

Sous les pinceaux expérimentés de Charly Lesquelin, à force de…, mais comme libérés, sur la toile, préparée ou brute, sur le matériau récupéré, l’Humain s’évapore pour laisser la place à des objets témoins d’un univers agricole — celui du roseau sucré — toile de fond de l’histoire familiale de l’artiste.


Dans les veines brûlantes d’un alambic



Les rigoles de sueurs des tontons et matantes, grands-pères et grand-mères, huilent les roues des charrettes, ondulent sur la tôle romantique, avant de glisser dans les veines brûlantes d’un alambic ou d’un vase florentin, pour finir — visibles mais inaccessibles, hors du temps — dans une dame-jeanne, à la fois nature morte et animée… glorifiant la légende.

Enfin ! de ces sueurs assemblées naît le goutte-à-goutte qui donne à cette terre insulaire, un peuple issu de parfums d’ailleurs... transport après transport…



Une exposition immersive et expérientielle


Dans le prolongement du parcours de la Saga, l’exposition fait écho à l’univers agricole réunionnais.

Au travers d’espaces olfactifs et sensoriels, d’une installation construite à partir de vieilles pièces industrielles, l’exposition, multi-supports, est accessible aux scolaires et personnes porteuses de handicap.


Une exposition d’œuvres inédites


À travers une trentaine d’œuvres, contre toute attente, des natures mortes, Charly Lesquelin « Distyl les sens » — et tous les sens — du passant qui ne vient plus là par hasard ou de l’amateur d’art qui se laissera surprendre — distillation picturale qui plongera, l’un et l’autre, dans l’atmosphère des Correspondances si chères à Baudelaire où « Les parfums, les couleurs et les sons se répondent ».

Alors, still-life…


Sophie Hoarau
Janvier 2017


« Dystil les sens »


Exposition temporaire de Charly Lesquelin
À « La Saga du Rhum », du 26 janvier au 19 mars 2017

Du lundi au dimanche, de 10h à 13h et de 14h à 18h

Accès par l’arrière du musée - Gratuit

Chemin Frédeline – 97410 Saint-Pierre
0262 35 81 90 – www.sagadurhum.fr

Notes

[1Tapkal : refuge des marrons.

[2Karlon : chapiteau de fleurs porté en cérémonie dans la religion Indoue. Ici : expression signifiant « porter avec fierté ».

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter