Categories

7 au hasard 7 novembre 2015 : La guerre la pété ! La révolte dann café ! - 25 avril 2016 : « Il faut exterminer la progéniture des scorpions » - 1er juillet 2015 : « Grèce : contre les prédateurs, avec le peuple » - 14 avril 2013 : La Réunion, pays imaginaire - 9 juin 2013 : Erdogan souffle sur les braises - 12 février 2013 : Allô, la Ligue ? Ici Coeur-Saignant. Je vous passe Lepervenche. - 18 mai 2015 : « Égalité et émancipation pour une école du peuple ! » - 3 décembre 2015 : L’étrange courrier de soutien d’Alain Juppé à Didier Robert... - 22 janvier : Coup-de-poing américain... pour enfant - 21 juin 2014 : La Kolère Ti Frère i larg pa nou ! -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > « Cette mandature a oublié les Réunionnais d’en bas »

Tribune Libre du CRAN

« Cette mandature a oublié les Réunionnais d’en bas »

26 novembre 2015
Le CRAN
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

En 2010, nous avons envoyé nos 30 propositions à tous les candidats aux élections régionales. Après 5 années de présidence de Didier Robert, nous avons observé et analysé les actions qu’il a mises en œuvre ou qui devaient l’être...

Street art – Phnom Penh, Kid in front of huge photographic street art eyes, March 2009. (www.jr-art.net).

En premier lieu, sur le plan culturel, la mandature régionale sortante n’a consacré aucune initiative méritante sur la question du patrimoine matériel et immatériel de l’homme réunionnais. Nous constatons donc le recul de cette mandature dans l’élévation de la conscience politique des Réunionnais et sur l’accessibilité à la culture et à la connaissance pour nos enfants. Notre territoire n’a aucunement fait l’objet d’un travail de préservation des lieux déjà recensés. Le CRAN avait pourtant rencontré le Conseiller Régional délégué au patrimoine : nos propositions de projets ont été classées sans suite. Cette mandature régionale de 2010 à 2015 ne sera de ce fait jamais égalée en termes de carences sociétales, culturelles et de respect envers notre histoire partagée.

En second lieu, sur le plan du social, avec la montée constante du chômage, nous regrettons les initiatives insuffisantes de la Région pour construire une logique économique qui inverserait la courbe du chômage à La Réunion et qui favoriserait les emplois dans l’ensemble des micros régions de l’île. Malheureusement, les grands travaux engagés par la Région ont favorisé un profit de capital envers les multinationales et non les entreprises locales. De plus, nous vous conseillons de lire l’étude de l’INSEE qui est un signal d’alerte sans précédent, évoquant les conditions de pauvreté. Je vous rappelle que 343.000 personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté à La Réunion. Ces personnes ne peuvent plus subvenir à leurs besoins élémentaires, la précarité est devenue le quotidien de leur vie pour 40% des plus de 65 ans et la moitié des moins de 20 ans sont pauvres. La misère frappe les plus vulnérables et elle handicape la jeunesse dans sa quête d’autonomie.

En troisième lieu, sur le plan de l’économie solidaire, très peu de réflexions politiques ont été engagées dans ce domaine par la Région. Cette mandature a oublié les Réunionnais d’en bas, ceux qui veulent une dignité par l’activité, ceux qui n’ont aucune vision des projets financièrement pharaoniques. Par exemple, la continuité territoriale relève de la responsabilité de l’État. Mais l’on devrait plutôt dire que ce dispositif relève de l’irresponsabilité politique quand il envoie des jeunes en territoire inconnu et les expose ainsi à la précarité. Aucune volonté n’est repérée dans la politique de la Région Réunion pour favoriser en conséquence l’embauche et le retour des jeunes Réunionnais qui ont quitté l’île pour aller se former.

Par ailleurs, le CRAN aurait souhaité que l’argent du contribuable participe à une solidarité utile. Un autre exemple : les vacances et les voyages en familles aidés dans le cadre de la continuité territoriale sont des dispositifs mal pensés car ils aident chaque année les mêmes familles qui sont déjà privilégiées et non des familles nécessiteuses. Cependant, le CRAN reconnaît le caractère spécifique de l’enclavement de La Réunion mais ceci ne justifie pas, la politique « du chéquier » à tout va durant la mandature 2010-2015.

Il en est de même au sujet des efforts consentis dans le domaine de la coopération régionale, l’équipe sortante de la Région a voulu surtout diagnostiquer les possibilités économiques qu’offre l’Afrique de demain. Nous proposons de faire des véritables coopérations à commencer par une meilleure visibilité diplomatique, notamment, celle du Mozambique et de l’Afrique du Sud à La Réunion.

Le dispositif « case à lire » existe, mais aucun indicateur d’évaluation ne permet à ce jour de mesurer son efficience auprès des groupes de populations nécessiteuses.

Enfin, au niveau de l’enseignement, la mandature de Didier Robert n’a construit aucun lycée dans l’île, les filières professionnelles sont devenues des voies de garage inutiles pour l’économie de demain. Aucun foncier n’a été préservé en vue d’une utilité pour les besoins futurs. Le CRAN déplore la spéculation outrancière dans la vente du foncier à La Réunion. Nous invitons cette mandature régionale 2010-2015 à assumer le classement de l’Université de la Réunion au 70ème rang des universités de France en 2014, une situation qui reste très préoccupante.

Il y a des freins à La Réunion pour la création de départements de recherche et d’enseignement de sciences sociales, politiques, philosophiques et de sciences de l’éducation. 75 ans après la Départementalisation, la construction d’une conscience politique réunionnaise, reste sous tutelle d’une élite politique corrompue intellectuellement. De même, l’illettrisme à La Réunion reste un problème entier. Le dispositif « case à lire » existe, mais aucun indicateur d’évaluation ne permet à ce jour de mesurer son efficience auprès des groupes de populations nécessiteuses.

Toutefois, le CRAN salue l’initiative de la Région concernant le dispositif POP (plan ordinateur portable) qui est une avancée pour les lycéens dont les familles n’ont pas les moyens financiers suffisants pour acheter un ordinateur mais il est dommage que ce dispositif ne soit pas accompagné d’un plan pédagogique.

En conclusion, cette majorité régionale 2010-2015 a manqué de volonté politique pour que la société réunionnaise se structure en se préoccupant des hommes et des femmes qui fondent son existence. Cette mandature 2010-2015 n’a pas été un accélérateur du rééquilibrage culturel et économique des différences ethnoculturelles à La Réunion.

En référence aux positionnements du CRAN Réunion en faveur du groupe ethnoculturel Kaf à La Réunion, à nos propositions en 2010, nous vous affirmons que les Kaf restent toujours désavantagés au niveau économique et politique, ils restent toujours touchés par un chômage de masse, qui affecte son équilibre socioculturel et très peu d’initiatives sont visibles et créatrices.

Le Bureau du CRAN Réunion

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter