Categories

7 au hasard 21 juin 2014 : La Kolère Ti Frère i larg pa nou ! - 20 avril 2015 : Kanyar exquis ! - 20 janvier 2015 : Lassana Bathily : héros... mais pas « Monsieur » ? - 20 décembre 2012 : Russie-USA : vers la fin du marché de l’adoption ? - 13 avril 2016 : La mystérieuse aventure malgache d’Alfred Hitchcock - 14 février 2014 : « Nous n’avons pas besoin des capitalistes destructeurs » - 25 juillet 2014 : Soeuf Elbadawi : « Est-il normal de devenir clandestin en sa propre terre ? » - 29 janvier 2013 : Ribbe et Dalin contre Vergès : petites ambitions et grandes haines - 24 juillet 2015 : À Messieurs les voleurs de mémoire - 14 octobre 2014 : Culture réunionnaise : prisonniers de l’éphémère ? -

Accueil > Le Blog de GGL > Carrières de la NRL : un pont fissuré par le transport de roches (...)

Sur le Blog de GGL

Carrières de la NRL : un pont fissuré par le transport de roches ?

5 octobre 2015
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le va-et-vient des camions charriant les andains destinés au chantier de la NRL a ouvert une fissure dans un pont de la Route des Tamarins, selon le collectif « Touch pa nout roche ».

Le collectif donne l’alerte sur sa page Facebook  : les extractions (légales ) de roches de la Ravine du Trou, destinées à la NRL ont d’ores et déjà causé des dégâts aux infrastructures publiques.

Les photos postées par « Touch pa nout roche », font apparaître une fissure et un début de déboitement dans l’un des ponts de la Route des Tamarins. De plus, toujours selon le collectif, de l’eau d’irrigation aurait été utilisée.

Le 7 juin dernier, 5.000 personnes avaient manifesté contre l’ouverture de la carrière, destinée à procurer les millions de tonnes de roches massives pour le projet emblématique de la mandature Robert.


Il s’agissait de la plus grande mobilisation enregistrée dans l’île depuis les mobilisations du COSPAR, qui avaient emboîté le pas au LKP guadeloupéen en 2009.

Les dégâts auraient été occasionnés par la circulation de quelques camions... « Imaginez un seul instant le passage de plus de 900 camions par jour... », écrit « Touch pa nout Roche »...

Aucun élément ne semble pour l’heure indiquer que cette fissure ait préexisté aux travaux d’extraction d’andains : la Route des Tamarins fait l’objet d’une surveillance vigilante et jusque là fort efficace de la part des services techniques...

GGL

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter