Categories

7 au hasard 4 juin 2015 : Le cœur de l’action politique doit évoluer ! - 4 avril 2013 : Soutien à Julian Assange, candidat au Sénat australien - 25 février : 26 février 1833 : « petits » et « grands » marrons - 25 novembre 2013 : Le fantôme de Baudelaire... dans une photo ? - 13 mai 2015 : Emplois des cadres : la filière roumaine - 5 juin 2013 : Mystérieux visages dans la montagne - 6 mai 2015 : Saint-Gilles : vidanges d’eaux sales en pleine Réserve marine - 16 juin 2014 : « Alternance politique : avancer en arrière » - 23 février 2014 : Faille : Apple rate la vague Mavericks - 29 mai : Oté maloya : au commencement était le séga... (2) -

Accueil > Le Blog de GGL > Carrières de la NRL : un pont fissuré par le transport de roches (...)

Sur le Blog de GGL

Carrières de la NRL : un pont fissuré par le transport de roches ?

5 octobre 2015
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le va-et-vient des camions charriant les andains destinés au chantier de la NRL a ouvert une fissure dans un pont de la Route des Tamarins, selon le collectif « Touch pa nout roche ».

Le collectif donne l’alerte sur sa page Facebook  : les extractions (légales ) de roches de la Ravine du Trou, destinées à la NRL ont d’ores et déjà causé des dégâts aux infrastructures publiques.

Les photos postées par « Touch pa nout roche », font apparaître une fissure et un début de déboitement dans l’un des ponts de la Route des Tamarins. De plus, toujours selon le collectif, de l’eau d’irrigation aurait été utilisée.

Le 7 juin dernier, 5.000 personnes avaient manifesté contre l’ouverture de la carrière, destinée à procurer les millions de tonnes de roches massives pour le projet emblématique de la mandature Robert.


Il s’agissait de la plus grande mobilisation enregistrée dans l’île depuis les mobilisations du COSPAR, qui avaient emboîté le pas au LKP guadeloupéen en 2009.

Les dégâts auraient été occasionnés par la circulation de quelques camions... « Imaginez un seul instant le passage de plus de 900 camions par jour... », écrit « Touch pa nout Roche »...

Aucun élément ne semble pour l’heure indiquer que cette fissure ait préexisté aux travaux d’extraction d’andains : la Route des Tamarins fait l’objet d’une surveillance vigilante et jusque là fort efficace de la part des services techniques...

GGL

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter