Categories

7 au hasard 22 avril : (K)ozé au Bisik : la monté, lé an lèr ! - 23 décembre 2013 : 2014... si posib sans koudkony ! - 29 septembre 2014 : Ti Frère forever, aussi pour les jeunes générations ? - 24 février 2014 : La Possession : faux départ pour la candidate socialiste - 14 janvier 2014 : Énergie solaire : juteux contrat à La Réunion - 1er février 2015 : Messe en kréol, chœur de ravannes au cimetière - 4 septembre 2013 : Cités et îles englouties sous l’océan Indien - 22 août 2014 : Premier prix pour les Editions du Boucan ! - 16 juin 2015 : Carrière de Bois-Blanc : le rétropédalage de la Région - 16 octobre 2017 : Le cari infernal de l’île Bourbon ! -

Accueil > Le monde > C’est Noël le 7 janvier. Enfin, un Noël...

Noël

C’est Noël le 7 janvier. Enfin, un Noël...

8 janvier 2018
Djordje Kuzmanovic
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Noël le 7 Janvier pour les Orthodoxes. Une fête traditionnelle et familiale, enfants, cadeaux, et pour les plus religieux (ou qui s’en souviennent à cette occasion) à l’église. Mais le 7 janvier, c’est aussi les attentats de Charlie Hebdo... Ni oubli, ni pardon, mais vigilance et résistance.

A chaque veille de noël, les Serbes brûlent le badnjak, rameaux de feuilles mortes qu’ils ont composés dans les jours précèdant la fête.

C’est aussi Noël le 7 janvier !


C’est Noël le 7 janvier. Enfin, un Noël « retardé » de 13 jours par rapport au Noël « normal » (normal en France et pour les catholiques). C’est donc « Noël orthodoxe » pour beaucoup de Slaves (Yougoslaves orthodoxes, Bulgares, Russes, Ukrainiens, etc.), les Roumains, les Coptes au Liban, pour certains Grecs, des chrétiens d’Orient, les Éthiopiens, etc.

Une fête traditionnelle qui se passe en famille, enfants, cadeaux, vodka (trop) et pour les plus religieux (ou qui s’en souviennent à cette occasion) à l’église.

13 jours de décalage entre Orthodoxes et Catholiques pour de subtiles raisons théologiques qui font que ceux-ci optent pour le calendrier grégorien et ceux-là pour le julien. Au final, Noël tombe le 7 janvier pour les Orthodoxes.

Христос се роди / Christ est né.

Le bon sens et la tolérance


Ce qui fait qu’il est difficile d’oublier les attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l’hypercasher de Saint-Mandé. De toute façon, difficile d’oublier l’émotion et la douleur immenses de la plupart des citoyens après ces attentats terroristes. Ils suivaient ceux de Merah contre des militaires et des enfants juifs. Puis vinrent ceux du Bataclan ou de Nice, etc. Mais les choses avaient changé et de nombreuses familles étaient irrémédiablement endeuillées.

Aujourd’hui, on commémore les attentats d’il y a trois ans qui ont fauché 17 victimes : artistes, citoyens, penseurs, policiers.

Vous me direz, quel rapport entre le Noël orthodoxe et les attentats ? Le rapport est que cela rappelle que dans une République laïque comme la République Française, les religions doivent être endiguées et donc sécularisées, c’est-à-dire qu’elles ne peuvent s’exprimer que dans la sphère familiale. La paix sociale n’est possible qu’avec le respect de cette règle collective qui ne souffre aucune exception politique (le bon sens permet de tolérer les expressions festives bon enfant autour des quelques fêtes importantes pour telle ou telle religion).


Que l’on se souvienne de ce que ce combat a signifié


C’est par cette règle stricte que le catholicisme politique a été combattu radicalement par nos aïeux républicains — que l’on se souvienne de ce que ce combat a signifié, par exemple dès la rude « constitution civile du clergé » du 12 juillet 1790 jusqu’à la loi de 1905 sur la laïcité.

Les trop nombreux attentats de ces dernières années sont le fait de l’islam politique, qui doit donc être combattu radicalement de la même manière. Il ne s’agit évidemment pas là de jeter l’opprobre sur les Musulmans de France ou d’ailleurs et donc de participer à un dénigrement de telle religion au profit de telle autre.


Plus de 30.000 victimes


Je répète ici encore une fois ce que nous avons régulièrement déclaré : les terroristes islamistes frappent partout sur terre des gens de toutes conditions et très particulièrement des musulmans ; ainsi depuis les attentats de Charlie Hebdo, les attentats terroristes islamistes ont causé la mort de plus de 30.000 individus dans les pays de tradition musulmane (chiffre record et totalement ahurissant, terrifiant en particulier en Irak, Syrie, Afghanistan, Libye, Nigeria ou encore en Somalie). Les terroristes islamistes et leurs agents politiques sont une peste en particulier dans les sociétés musulmanes.

D’ailleurs, le poids de plus en plus important de courants religieux extrémistes orthodoxes en Russie ou en Serbie ou de courants extrémistes juifs en Israël est un problème pour ces sociétés-là.

"Attentat", par Eve.

Ni oubli, ni pardon, mais vigilance et résistance


Mais dans notre pays, certains élus doivent abandonner les détestables pratiques clientélistes électoralistes à courte vue qui les poussent à accepter des revendications communautaristes qui n’ont pas lieu d’être dans notre République.

Donc ni oubli, ni pardon, mais vigilance et résistance face au terrorisme et à l’antisémitisme.

Et cela commence par rappeler que le nombre de policiers est toujours inférieur à ce qu’il devrait être et ne saurait être pallié par des patrouilles de soldats déjà épuisés par leurs rotations en OPEX [1] et qui trop souvent servent eux-mêmes de cibles.

Que le combat contre le terrorisme demande un effort beaucoup plus important en termes de financement de la justice et cela commence par l’ouverture d’un (au minimum) nouveau parquet antiterroriste.


Sortir de l’atlantisme forcené


Que le combat passe par l’assèchement des financiers du terrorisme. Ce qui signifie que toutes les facilités faites aux banques pour faire circuler l’argent sans contrôle de l’Etat est un appui indirect aux terroristes. Ce qui signifie que nous devons impérativement revoir nos alliances contre nature avec certains des pays du Golfe Persique et en particulier l’Arabie Saoudite, pays berceau du wahhabisme, source de l’extrémisme islamiste. Il faudra également contrôler ce que diffuse la télé du Qatar Al-Jazeera.

Enfin, la lutte contre le terrorisme passe par la sortie de notre pays de l’atlantisme forcené dans lequel nous ont plongés les gouvernements Sarkozy, Hollande et Macron, et qui nous conduit à suivre les imbéciles guerres des USA et de L’OTAN d’Irak à la Libye et pourquoi pas demain en Iran — elles ne font que produire destructions, misère et développent les foyers terroristes nouveaux.

Et si l’on doit se souvenir de Charlie Hebdo, que l’on apprécie ou pas, c’est que la restriction de la liberté d’expression ou les lois liberticides comme la dernière loi antiterroriste concoctée par Macron ne sont d’aucun secours face aux terroristes.

Djordje Kuzmanovic


Notes

[1OPEX : opération extérieure.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter