Categories

7 au hasard 10 mars 2016 : Zika : grand risque et petites manipulations politiciennes... - 11 février 2014 : « Anmaré » : quand le rap parle des contrats aidés - 22 juin 2013 : "Assange se prépare à rester cinq ans de plus" - 27 mai 2015 : « Notre bilinguisme est une chance, pas un défaut ! » - 13 août : La mystérieuse aventure malgache d’Alfred Hitchcock - 12 décembre 2013 : Rouz Noël Larényon, pa blan ! - 4 mars : Un Blanc parti marron... - 3 juillet 2013 : Folles rumeurs sur le MOL Comfort - 18 juillet 2013 : Roule pou nout toute, sinonsa laisse anou roulé - 1er avril 2013 : Pour une Régie régionale des carburants -

Accueil > Le monde > Brésil révolutionnaire : viens chez moi, j’habite au stade !

Coupe du Monde de foot

Brésil révolutionnaire : viens chez moi, j’habite au stade !

26 juillet 2014
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Implanter des logements sociaux dans les stades... C’est possible ! Les architectes Axel de Stampa, 30 ans, et Sylvain Macaux, 29 ans, ont imaginé le concept « Casa Futebol » qui règle deux problèmes à la fois : le déficit criant de logements sociaux pour les Brésiliens et le devenir de stades surdimensionnés. La Coupe du Monde terminée, ces stades désormais sous-utilisés symbolisent le gaspillage énorme qui a accompagné cette manifestation internationale dans un pays où 5,2 millions de familles survivent dans la rue ou s’entassent dans des bidonvilles. La balle est dans le camp des autorités.

Les logements modulaires s’intercaleraient entre les piliers en béton de la structure des stades, en remplacement d’une partie des gradins devenus inutiles. Casa-Futebol-1week1project

Pour la Coupe du Monde de football, le Brésil a investi 4 milliards d’euros dans les stades (construction ou rénovation) et déplacé environ 100.000 personnes. Maintenant que la compétition est terminée, le principe de réalité reprend le dessus : sur les 12 stades construits ou rénovés, 4 sont largement surdimensionnés et les autorités locales leur cherchent une nouvelle vocation. Il est même envisagé de les déconstruire pour les transformer en jardins publics ou de les utiliser pour d’autres événements. Il s’agit des stades de l’Arena das Dunas à Natal, l’Arena Amazonia de Manaus, le Nacional Stadium de Brasilia et l’Arena Pantanal à Cuiaba.

Chaque module bénéficierait de la lumière naturelle en se situant en périphérie extérieure des installations sportives, en apportant de fait à ces mégas structures devenues obsolètes une dimension humaine. Casa-Futebol-1week1project

« Le projet « Casa Futebol » propose une réappropriation des stades rénovés ou construits pour la Coupe du monde à l’aide de modules de logements d’une surface approximative de 105 m², expliquent Axel de Stampa et Sylvain Macaux sur le site lepetitjournal.com. Il ne s’agit pas de nier l’intérêt des Brésiliens pour le football, mais de proposer une alternative au déficit de logements. Les stades continueront à fonctionner, recevant des matchs dont une partie des recettes pourra financer la construction et l’entretien des maisons. Nous remplaçons une partie des gradins par des logements préfabriqués et nous colonisons la façade extérieure. « Casa Futebol » apporte une échelle humaine dans ces constructions démesurées ».

Casa-Futebol-1week1project

Diplômés de l’Ecole d’Architecture de Paris-Belleville, Axel de Stampa et Sylvain Macaux ont créé un « think tank » intitulé « 1week1project ». De là est né le projet « Casa Futebol », un projet idéaliste, qui ne verra peut-être jamais le jour, mais qui contribue à la réflexion sur la manière de construire une ville et de la faire évoluer.

Casa-Futebol-1week1project

« Les logements modulaires s’intercaleraient entre les piliers en béton de la structure des stades, en remplacement d’une partie des gradins devenus inutiles, précise le site univers-nature.com. Chaque module bénéficierait de la lumière naturelle en se situant en périphérie extérieure des installations sportives, en apportant de fait à ces mégas structures devenues obsolètes une dimension humaine ».

7 Lames la Mer

Les stades continueront à fonctionner, recevant des matchs dont une partie des recettes pourra financer la construction et l’entretien des maisons. Casa-Futebol-1week1project

Casa-Futebol-1week1project

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter