Categories

7 au hasard 20 juillet 2014 : 814 millions pour l’emploi OUI, pour le patronat NON ! - 30 juin 2015 : Eddy Louiss est mort : les anges noirs vont swinguer ! - 16 novembre 2014 : Miss CINOR : Cafrine, ousa oulé ? - 25 octobre 2015 : Les « z’histoires Grandiab » de Didier Robert - 4 novembre 2014 : Le magma des mots, de Filip Barret à Boris Gamaleya - 28 août 2013 : Contre la guerre en Syrie - 22 mai 2013 : En voiture... pour fuir la Terre ! - 14 janvier 2016 : Zordi Poghi, domin Pongol - 24 mai 2016 : Université de La Réunion : méritocratie à la carte ? - 11 janvier 2015 : Méandres géopolitiques, ou : comment peut-on être Charlie ? -

Accueil > Océan Indien > Big in India

Monde émergent

Big in India

14 février 2016
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Narendra Modi veut faire de l’Inde le nouvel atelier du monde.

Symbole officiel de la campagne "Make in India".

« Je ne cesse de dire que ce siècle sera le siècle de l’Asie ; alors je vous donne un conseil : faites de l’Inde votre centre, si vous voulez que ce siècle soit aussi le vôtre ». C’est en ces termes que le Premier Ministre indien, Narendra Modi, a inauguré l’édition 2016 de la campagne « Make in India », devant les représentants de 2.500 compagnies étrangères, de 8.000 compagnies indiennes et de nombreux ambassadeurs.

Un évènement inauguré en 2014, destinée tant à promouvoir la destination « Inde » auprès des investisseurs étrangers qu’à « renouer avec l’orgueil du savoir-faire industriel indien ».

L’Inde deviendra-t-elle le nouvel âtelier du monde, à l’heure où la chine entrevoit des difficultés économiques ?

C’est l’ambition affichée de Narendra Modi qui a souligné trois avantages comparatifs de son pays. « Nous avons la bénédiction des 3 D : démocratie, démographie, demande », a déclaré le Premier ministre. Une triade à laquelle le chef du Gouvernement veut ajouter un « D » — « D » pour « dérèglementation ». Un discours volontariste que des voix expertes souhaiteraient plus tempéré : « L’Inde n’est pas en mesure de soutenir un bond comparable au miracle chinois », estime un universitaire américain, conseiller économique du gouvernement indien dans une interview au « Economic times ». Selon lui, l’Inde manque encore des infrastructures et des compétences nécessaires à un boom industriel.

Deux ans après son lancement, « Make in India » peut néanmoins se prévaloir de résultats impressionnants : ainsi, les investissements directs étrangers ont doublé au cours de la seule année 2015, atteignant 59 milliards de dollars.

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter