Categories

7 au hasard 24 mai 2015 : « Toute la vie du Sud-Ouest en danger ? » - 8 octobre 2015 : Le séga débarque à Londres - 7 avril 2013 : Grandes surfaces : petits pièges en rayons - 12 août 2013 : Ceci n’est pas un navire de guerre - 21 décembre 2015 : Dodard ou la force du Noir - 2 mai 2013 : « Viens on change ! » - 6 juin 2014 : Saint-Denis/Pondichéry : jeu de miroirs... - 19 mars : Jean-Pierre Marchau : « Non, le surf n’est pas mort à La Réunion ! » - 22 décembre 2015 : Piaf, Cocteau : nos vies à tous sont des romans - 30 juillet 2013 : Ratsitatane st’in héros -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > Aux députés de La Réunion : dites non à la loi liberticide !

Tribune Libre du Parti de Gauche

Aux députés de La Réunion : dites non à la loi liberticide !

23 avril 2015
Parti de Gauche de La Réunion
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

« Nous, simples citoyens que vous représentez, nous comptons sur vous, Mesdames, Messieurs les députés, pour vous opposer à cette loi liberticide et mortifère, et pour inviter vos collègues à faire de même ».

Mesdames les Députées, Messieurs les Députés,

Le 5 mai prochain vous allez devoir vous prononcer sur une loi qui vise, d’une part à légaliser des pratiques jusqu’alors illicites, et d’autre part à mettre en oeuvre la surveillance généralisée de la population, le tout hors d’un véritable contrôle des juges.

Cette loi liberticide serait une victoire inespérée pour les terroristes de tous poils. Car c’est leur objectif : porter atteinte aux libertés, à la démocratie, aux droits des citoyens !

N’associez pas vos noms, Mesdames, Messieurs, à la dérive totalitaire en marche dans notre pays.

Car il s’agit là, non pas de lutter contre d’éventuels terroristes, qui comme n’importe quels criminels sauront toujours déjouer la surveillance, mais de prévenir toute opposition au pouvoir en place, quel qu’il soit !

Rejoignez plutôt les hommes de gauche. Jean Jaurès qui s’opposa farouchement aux « lois scélérates » de 1893/94. Léon Blum qui, avec 80 députés, refusa de voter les pleins pouvoir au Maréchal Pétain.

C’est là qu’est la République. C’est pour ça que nous vous avons élus.

Nous, simples citoyens que vous représentez, nous comptons sur vous, Mesdames, Messieurs, pour vous opposer à cette loi liberticide et mortifère, et pour inviter vos collègues à faire de même.

Le Parti de Gauche de La Réunion

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter