Categories

7 au hasard 28 octobre 2015 : « Noires et Musulmanes, taisez-vous les filles… » - 26 juillet 2013 : Samuel Mouen, ou la dictature de la compassion - 28 mars : Un petit bijou dans des sables émouvants - 17 octobre 2014 : Votez pour le talent des Réunionnais ! - 28 juillet 2014 : Mode : l’Inde monte en puissance - 1er avril 2014 : Cimendef, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font ! - 17 juillet 2014 : Oze : « Mon Foutan, sé 7an masérasyon » - 15 décembre 2015 : 20 décembre : sens de la fête et sens interdit de l’histoire - 15 mars : Les derniers maloyas de Baptiste Zamgaïa - 9 juin 2016 : Béjart : le sacre du moringue -

Accueil > 7 au menu > 7 à lire > Arthur Rimbaud.. d’outre-tombe

Où la lumière pleut...

Arthur Rimbaud.. d’outre-tombe

10 novembre 2013
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le 10 novembre 1891, Arthur Rimbaud tire sa révérence à 37 ans. Nous sommes tous un peu seuls depuis. Mais les poètes ne meurent jamais et d’outre-tombe, lumineux, nous éclairent. Hommage en mots et en musique — et en créole — à celui dont « la beauté fut assise / un soir sur ce genou »...

122 ans après sa mort (d’une tumeur au genou), il incarne le visage d’un héros, façonné par les lames contraires du romantisme et de la modernité. Adolescent fugueur et poète. Gueule d’ange et trafiquant d’armes. Homosexuel et voyageur-vagabond. Fuyard hanté par « l’ombre des couloirs aux tentures moisies » de l’enfance. Révolté. Source jaillissante bien vite tarie, passé du grenier de sa mère aux routes du monde, traversant l’Europe, l’Indonésie, l’Afrique, l’Ethiopie. Y sombra-t-il définitivement dans le Haschisch, qu’il expérimentait déjà en Europe ? Y devint-il Musulman, alors que la légende littéraire lui attribue une conversion au christianisme sur le lit de mort ?

L’image d’Arthur Rimbaud est entrée dans l’iconographie populaire au même titre que celles de Marilyn Monroe ou de Che Guevara. « 7 Lames la Mer » vous recommande un recueil sous forme de coffret intitulé : « Rimbaud, l’oeuvre intégrale manuscrite », édition établie et commentée par Claude Jeancolas (Textuel). Ce coffret contient trois cahiers dont deux reproduisent manuscrits du poète et dessins.

« L’impudeur délicate des manuscrits » nous permet de percevoir l’intimité d’Arthur Rimbaud, son génie et ses faiblesses. « Il voulait changer le monde, il voulait réinventer l’amour, écrit Claude Jeancolas. Les manuscrits ne dissimulent pas, ils montrent l’être sans masque en toute lumière, humain, intensément humain, si proche. »

Ils ont chanté Rimbaud : Léo Ferré, Bernard Lavilliers... et Hubert-Félix Thiefaine lui dédit une chanson. RIP Arthur Rimbaud...

7 Lames la Mer

Et moin té sar vangué, mon main dann poche percé
Jusqu’à mon vesse paletot té ressanm pu rien
Mais reusement ou té là, ô Muse, pou guide amoin
Toute qualité l’amour moin la connu rêvé !

Cabaye té boutonne pu, mon culotte té troué
Comme in Ti-Jean poète, moin té fane dann chemin
Mon bann rime. Moin té dort l’hôtel la Voie Lactée
En-l’air là-bas dann ciel, zétoile té veille su moin.

Et le soir en septanm, assise su le bord la route
Moin té écoute la nuite. Moin té sent deux-trois goutte
La rosée su mon front comme in lespèce liqueur.

Dann fénoir, dann clair-de-lune, mon rime té vagabond
Comme su la corde in bobe, moin té tape sul cordon
Mon soulier casse-cassé, in pied côté mon coeur

Jean-Claude Legros

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter