Categories

7 au hasard 6 février 2013 : « Avans a ou isi vitman, ti voryin ! » - 17 octobre 2016 : Comment régler deux polémiques avec un seul tee-shirt ! - 27 mai 2015 : « Notre bilinguisme est une chance, pas un défaut ! » - 22 avril 2015 : Le Port : une jeune ville de 120 ans - 13 janvier 2015 : « Faisons comme s’ils étaient fous... c’est tellement plus confortable » - 21 janvier 2015 : NRL : rien n’est irréversible - 5 janvier : Histoire et jardins : sur les sentiers de la créolisation - 17 février 2013 : Zoizo tann si bor loni - 4 décembre 2014 : Web : « PlacesbyAnsamb », the first... goutanou ! - 20 décembre 2013 : 20 décembre 2013 : bonne fête des Letchis -

Accueil > Le monde > Aogashima, l’île la plus insolite de la Terre

Japon

Aogashima, l’île la plus insolite de la Terre

23 novembre 2013
Nathalie Valentine Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

C’est certainement l’un des endroits les plus insolites de la planète. Immense cratère volcanique surgi des eaux, l’île Aogashima, qui s’étend sur 5,98 km², abrite 200 habitants qui vivent... dans le cratère !

Photos : Izuyan. Voir plus : http://www.flickr.com/photos/izuyan/tags/aogashima/

On la croirait sortie d’un roman de Jules Verne, de l’imagination de Jonathan Swift ou de la palette magique de Hayao Miyazaki... mais elle est bel et bien réelle, l’île « Aogashima » (青ヶ島), qui signifie « l’île bleue » en japonais. Située dans l’archipel d’Izu, elle fait partie d’un groupe d’îles d’origine volcanique au large de Tokyo dont elles dépendent administrativement.

Constituée d’un cratère géant surgi des eaux, l’île « Aogashima » est un pays mystérieux, unique sur la planète. De hautes falaises — dont le point culminant s’élève à 432 mètres au dessus de la mer — entourent cette île bleue au coeur vert en forme d’écrin.

Au milieu de cet écrin naturel se cache un second cratère, plus petit, nommé Maruyama. Sur un des flancs de Maruyama, la terre est à vif ; aucune plante ne résiste à cause de la vapeur qui s’échappe du petit cratère.

Sur un des flancs de Maruyama, le cratère intérieur, la terre est à vif ; aucune plante ne résiste à cause de la vapeur qui s’échappe du petit cratère.

Répertoriée comme un volcan actif de « classe C » par l’agence météorologique japonaise, l’île « Aogashima » a vécu sa dernière éruption à la fin du 18ème siècle. Cette éruption, qui a duré 4 ans entre 1781 et 1785, a tué 140 personnes, soit plus de la moitié de la population de l’île, les autres ayant eu le temps de s’enfuir.

Suite à ce cataclysme, l’île « Aogashima » est restée déserte pendant 50 ans. Puis, peu à peu, la population est revenue s’installer dans cet endroit fascinant. Ils étaient 205 en 2009 et seulement 165 en avril 2010. Une école accueille 25 élèves. L’île « Aogashima » est considérée comme le village le moins peuplé du Japon.

Sur l’île, on trouve un bureau de poste, deux restaurants et bars, un sauna géothermique situé au centre, un port, un héliport, un terrain de camping, une usine de sel et... très peu de touristes !

L’énergie est produite grâce à la géothermie et les seuls moyens de rejoindre l’île sont le bateau soumis aux aléas climatiques et l’hélicoptère. L’île produit en petite quantité un sel réputé et un alcool distillé : le shochu.

Dans ce pays magique, les chants parlent de départs, de séparations... et d’éternels retours.

Nathalie Valentine Legros

Le port de l’île "Aogashima".


Image tirée du film "Le chateau dans le ciel", de Hayao Miyazaki.

Nathalie Valentine Legros

Journaliste, Écrivain.
Twitter, Google+.

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter