Categories

7 au hasard 9 septembre 2013 : Vergès, vérités et vidéo - 25 juillet 2014 : Soeuf Elbadawi : « Est-il normal de devenir clandestin en sa propre terre ? » - 25 octobre 2015 : NEO : Saint-Denis et les caprices du port... - 20 septembre 2013 : Vollard raconte Lépervanche... et réciproquement - 8 avril 2013 : La 6e République, un enjeu réunionnais - 1er juin 2014 : Jardin des Pamplemousses : l’enfer du décor - 11 avril 2014 : Nouvelle route du Littoral : la solution LOD ! - 20 août 2014 : Le CAC 40 s’est emparé du projet de NRL - 12 août 2015 : Cyberattaque : la guerre en direct sur votre écran ! - 16 mars 2016 : Touessrok : un pont pour le paradis mauricien... -

Accueil > Le monde > Zambie : la petite boutique plus taxée que la multinationale

Zambie

Zambie : la petite boutique plus taxée que la multinationale

10 février 2013
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

« Zambia sugar-Illovo », filiale zambienne de la multinationale britannique « Associated British Food » (ABF) n’aurait quasiment pas payé d’impôts sur les sociétés de 2007 à 2012, a révélé avant-hier l’ONG « ActionAid ».

JPEG - 18.2 ko

« Zambia Sugar-Illovo », qui a réalisé des bénéfices record de 123 millions de dollars depuis 2007, déclare « ne payer aucune taxe sur les sociétés » dans le pays, selon le rapport publié par ActionAid sous l’intitulé ironique « Sweet Nothings ». Grâce à une série de montages légaux, le sucrier est parvenu à externaliser un tiers de ses bénéfices avant impôts vers les Pays-Bas, Maurice et l’Irlande, affirment les enquêteurs. D’autres transferts auraient été effectués en direction d’activités fictives.

De quoi scolariser 48.000 élèves

Ainsi, depuis le rachat, en 2007, de « Zambia Sugar » par ABF, la filiale irlandaise de l’entreprise aurait perçu plus de 43 millions de dollars destinés à couvrir des « frais de management ». Or, la structure bénéficiaire domiciliée en Irlande n’aurait aucun employé déclaré… Le manque à gagner pour l’Etat zambien s’élèverait à 27 millions de dollars, soit « de quoi scolariser 48.000 élèves », dans un pays « extrêmement dépendant de l’aide internationale, dont deux tiers des habitants vit avec moins de 2 dollars par jour », précise ActionAid.

JPEG - 59.6 ko
La petite boutique plus taxée que la multinationale, en photographie sur le site d’ActionAid.

Du côté de l’entreprise, on se retranche derrière la légalité des moyens par lesquels plus de 80 millions de dollars ont échappé à la taxation. « Les citoyens ordinaires paient leurs impôts », rappelle pour sa part ActionAid. Pour illustrer l’immoralité de l’évasion fiscale, l’ONG publie la photo de propriétaire d’une petite boutique proche de la plantation sucrière possédée par « Sugar Zambia ». Ces dernières années, la commerçante, qui dit ne pas parvenir à nourrir ses enfants, a payé une taxe sur les sociétés supérieure à celle dont s’est acquittée le géant sucrier…

Geoffroy Géraud Legros

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter