Categories

7 au hasard 1er avril 2016 : L’élection régionale bientôt « cassée » ? - 5 juin 2014 : Crise requin : « pollution ou pas pollution des eaux côtières, Monsieur le Préfet ? » - 12 septembre 2013 : « Alé voir Roland » - 22 février 2016 : Naufrages à l’île interdite - 26 juin 2014 : Nicolas Hulot et les baleines : une écologie à géométrie variable ? - 14 octobre 2013 : Reconnaissez-vous cette femme ? - 28 septembre 2013 : Hommage à Gandhi à Ravine Blanche - 6 août 2015 : Jeux des Iles : France hors-jeu - 17 mars 2015 : NRL : les baleines iront-elles se faire voir ailleurs ? - 28 octobre 2015 : « Marco, ça déconne méchamment chez toi » -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > Sous les arbres... le théâtre !

Au Port, téat sou piédboi

Sous les arbres... le théâtre !

23 avril 2013
Izabel
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

J’aime beaucoup ce théâtre familial et bon enfant qui a largué ses amarres sur la plus grande avenue du Port. J’y ai vu, avec toujours grand intérêt, le regretté conteur Tahn, puis par deux fois Nathalie Natiembé et ces temps derniers deux jeunes compagnies qui méritent le détour : La compagnie Taxi-Brousse et la Compagnie l’Estaminet Rouge. Je salue la détermination de l’équipe de ce théâtre qui, sans cesse s’évertue à piquer la curiosité, à innover, à nous tirer vers le haut, ce qui est à souligner et honore la ville du Port.

Le conte, le récit, la musique et le théâtre sont donc à l’honneur dans les programmations du Théâtre sous le arbres, donnant à tous, petits et grands, des raisons de se retrouver souvent sous les arbres de ce petit espace malin.

Dimanche 14 avril, j’y ai vu un étonnant conteur et musicien, Alexis-Louis Lucas qui nous a amenés au cœur de « La légende du Puits-milieu  », avec sa seule voix et celle d’étonnants instruments, gongs, flûtes, didjeridoo, tambours et autres percussions, rhombe, verre chantant… Et en seconde partie, j’ai découvert un instrument peu banal sous nos cieux, la cornemuse, sous les doigts et les lèvres d’un géant venu du Morvan, Raphaël Thiery.

Raphaël Thiery

Hier soir, j’y suis donc retournée pour rencontrer à nouveau cet étonnant personnage, seul sur scène, mais étonnamment multiple, tant il vit de tout son corps massif, de toute sa voix et de son étonnante cornemuse. Il rugit, murmure, rythme des pieds, des mains, gonfle le sac de sa cornemuse et joue. Il joue de tout, du rock, du free-jazz, des danses de bal musette, des airs de sa région et même du Mozart ! Et je dansais sur le bois de ma chaise, prise au piège de ce sorcier, comme les couche-tard des contes anciens dans les cercles de fées.

Vous ne verrez plus, du moins ces temps prochains, Alexis-Louis Lucas et Raphaël Thiery, car ils vont musiquer et conter sous d’autres cieux. Par contre, le dimanche 19 mai, Christine et Fano des « Contes Calumet » interprèteront cinq contes traditionnels de plusieurs pays. Et, les samedi 25 mai, dimanche 26 mai et vendredi 31 mai, Fano nous fera partager ses souvenirs d’enfance et chacun sait qu’il nous fera plonger ou replonger dans une Réunion, celle des années 60, dont la saveur doit rester vivante dans nos esprits et dans nos cœurs.

« Monsieur » Fano...

Ce sont des spectacles « marmay » mais que ne bouderont pas les grands enfants que nous sommes. Nous aimons la truculence, le foisonnement, la drôlerie de « monsieur » Fano. Nous serons nombreux à nous regrouper sous les arbres ces temps prochains !

Izabel

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter