Categories

7 au hasard 26 septembre 2012 : La Réunion… lé pi a nou ? - 5 septembre 2014 : Vers « les pires sécheresses depuis 2000 ans » - 11 janvier 2015 : « La diversité serait-elle juste une façade de plus ? » - 20 avril 2013 : Nouveaux soutiens à Perle Zafinandro-Fourquet - 15 août 2013 : Rant dé koulèr, rant Misar é... - 17 novembre 2013 : Osons la gratuité totale - 24 juillet 2015 : À Messieurs les voleurs de mémoire - 2 avril : Sarah Grimké : « Retirez vos pieds de notre nuque » - 20 octobre 2015 : Le Goni tisse la mémoire de la mer indienne - 1er février 2016 : « A Sainte-Marie, les souffleurs d’ancives... » -

Accueil > Lames de fond > Les mystères du grand océan > Si la pa maloya, nou maladé

Dock 2

Si la pa maloya, nou maladé

27 mars 2013
Nathalie Valentine Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Suivez au loin la ligne bleue pour trouver la silhouette du Ionian Princess.

7 Lames la Mer


Le Ionian Princess
7 Lames la Mer

Le Ionian Princess, mon bateau-fétiche, grand comme une fourmi, joue le funambule infidèle sur le fil de l’horizon. Suivez au loin la ligne bleue pour trouver sa silhouette.

Sous la fenêtre, les petits bateaux se saluent tandis que le roulèr d’un samdisoir de grankabar résonne encore dans ma tête.

Plein soleil sur le port de la Pointe-des-Galets. Souvenir d’une nuit sous les étoiles de la Ravine-saint-Leu.

Déjà j’attends le retour du navire mythique. Déjà j’entends la sirène des nuits kayanm.

Si la pa maloya, nou maladé... Nou maladé, nou maladé.

Nathalie Valentine Legros

Nathalie Valentine Legros

Journaliste, Écrivain.
Twitter, Google+.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter