Categories

7 au hasard 22 mars 2016 : #UnfairAndLovely : Non au diktat des peaux blanches - 26 octobre 2014 : De Margerie au-delà de Filoche - 18 septembre 2013 : Un mois lunaire en 25 secondes - 28 juin 2013 : Sauver le RSTA : ni main tendue, ni charge sur nos entreprises - 20 juillet 2014 : 814 millions pour l’emploi OUI, pour le patronat NON ! - 23 octobre 2015 : Facebook, ou la charité mal ordonnée - 17 août 2017 : Ce gouvernement est un épisode de la fin d’un système - 4 février 2016 : Voeux de Didier Robert : deux phrases et quelques fautes... - 22 décembre 2015 : Piaf, Cocteau : nos vies à tous sont des romans - 27 août 2013 : Verbaliser les victimes ? -

Accueil > Lames de fond > Les mystères du grand océan > Si la pa maloya, nou maladé

Dock 2

Si la pa maloya, nou maladé

27 mars 2013
Nathalie Valentine Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Suivez au loin la ligne bleue pour trouver la silhouette du Ionian Princess.

7 Lames la Mer


Le Ionian Princess
7 Lames la Mer

Le Ionian Princess, mon bateau-fétiche, grand comme une fourmi, joue le funambule infidèle sur le fil de l’horizon. Suivez au loin la ligne bleue pour trouver sa silhouette.

Sous la fenêtre, les petits bateaux se saluent tandis que le roulèr d’un samdisoir de grankabar résonne encore dans ma tête.

Plein soleil sur le port de la Pointe-des-Galets. Souvenir d’une nuit sous les étoiles de la Ravine-saint-Leu.

Déjà j’attends le retour du navire mythique. Déjà j’entends la sirène des nuits kayanm.

Si la pa maloya, nou maladé... Nou maladé, nou maladé.

Nathalie Valentine Legros

Nathalie Valentine Legros

Journaliste, Écrivain.
Twitter, Google+.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter