Categories

7 au hasard 29 mars 2014 : La grande Moune est partie - 16 juin 2014 : Je t’ouvre ta carrière si tu me prends ma médiathèque ? - 23 juillet 2016 : Seul Graham survivra à un accident de voiture - 17 juin 2016 : Après Orlando, Assad est-il toujours l’ennemi principal ? - 10 juin 2014 : Brésil : une balle dans la tête - 4 décembre 2017 : « Oté Commandeur » : maloya-dalon rue du Dragon - 25 août 2013 : 2000 explosions nucléaires en 15 minutes - 1er octobre 2014 : Toi aussi, fais ton cinéma 100% péï ! - 18 juillet 2014 : Crash : « deux chasseurs ukrainiens » derrière l’avion abattu ? - 4 septembre 2012 : Créolophobie… kant brouyar i lève ! -

Accueil > 7 au menu > 7 à lire > Deux arts pour l’île perdue... et retrouvée

« Réunion éternelle », de Luc Perrot

Deux arts pour l’île perdue... et retrouvée

2 avril 2013
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Luc Perrot nous conte l’histoire de la « Réunion éternelle ». Que l’on « retrouve » dans sa virginité originelle grâce à ses oeuvres photographiques. Comme si la main de l’homme n’y avait jamais mis le pied. Juste celui du photographe. Et son oeil magique. Et la respiration poétique semée par Marie-Josée Barre.

Je suis toujours là / dit le nègre magmatisé / plus rien ne me brûle (Marie-Josée Barre)
Photo : Luc Perrot

Les livres de photographies sur l’île de La Réunion ne manquent pas. Produits d’appel pour les touristes, cadeaux pour les fêtes de fin d’année... Ils se ressemblent tous pour la plupart — agencement hétéroclite de cartes postales — et les photos publiées, de qualité inégale, sombrent trop souvent dans le doudouisme, le folklorisme. Luc Perrot nous conte une autre histoire. Celle de la « Réunion éternelle ».

On le qualifie de « photographe astronomique ». Il l’est comme le prouve le site Royal Museums Greenwich qui a distingué l’une de ses photos en 2012 : « La voie lactée vue du piton de l’eau ». Cette photo avait elle-même déjà été consacrée par la NASA, le 25 juin 2012, comme « astronomy picture of the day » [1]. Les oeuvres de Luc Perrot, désormais reconnues, portent pour certaines le label « National Geographic ».

« La voie lactée vue du piton de l’eau ». Photo sacrée par la NASA : « astronomy picture of the day ». Publiée également dans le Wall Street Journal.
Photo : Luc Perrot

Ce photographe a la tête dans les étoiles et les pieds bien campés sur l’île, à la recherche des paysages originels qu’il traque et trouve. Qu’il débusque au détour d’un sentier marron. Il nous restitue ainsi les vestiges de cette île extraordinaire que les navigateurs subjugués avaient surnommée « England Forrest ».

C’est cela la « Réunion éternelle » de Luc Perrot, celle qui résiste dans les coins retirés du coeur de l’île, sur les remparts oubliés, les sentiers escarpés, les pic et les pitons de brume, les falaises noires qui surgissent de la mer, le magma fécond... Sauvage et majestueuse, brutale et offerte... Intime et fragile. Animale. Révélée par l’objectif magique de Luc Perrot. Paysages lunaires ou foisonnants, la vertigineuse verticalité de l’île apparaît comme dans un songe, nimbée d’étoiles, sublimée et toujours renouvelée, auréolée de mousse primaire.
La délicatesse des photographies est soulignée par les haïkus de Marie-Josée Barre. Comme de petits joyaux posés sous l’image pour mieux l’éclairer... Une belle réussite car ici la mise en mots ne trahit jamais le photographe.

7 Lames la Mer

Tant de souvenirs / des magiques accostages / sur le Pierre Loti (Marie-Josée Barre)
Photo : Luc Perrot.


Réunion éternelle

Photo : Luc Perrot

Recueil de photos (204 pages, 170 photos) de Luc Perrot.
Haïkus de Marie-Josée Barre.
Vous pouvez commander le livre sur le site de Luc Perrot : cliquer ici.

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

Notes

[1photo astronomique du jour

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter