Categories

7 au hasard 4 novembre 2016 : Toc toc toc... un ange frappe à la vitre (3) - 26 janvier 2014 : Lycées et collèges : grande grève annoncée demain matin - 4 juillet 2016 : In Réyoné lé for : la pi lèr po douté ! - 11 août 2016 : Russie : la poutre dans l’œil d’Hillary - 28 juin 2014 : Conseils pour découvrir une île... qui n’existe pas - 14 avril 2014 : La Possession : vers une mandature d’austérité ? - 24 février 2016 : « La Réunion positive » a une mascotte qui lui ressemble - 21 avril 2016 : La Réunion associée aux requins... même dans un quizz - 10 septembre 2016 : Attention, ce film est un chef d’œuvre - 4 novembre 2014 : Le magma des mots, de Filip Barret à Boris Gamaleya -

Accueil > Lames de fond > 7 i aime / 7 i aime pas > 9,50 minutes de pure Beauty

7 i yème - 7 aime

9,50 minutes de pure Beauty

2 février 2014
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Vous avez 9 minutes et 50 secondes devant vous... 7 Lames la Mer vous recommande fortement de les utiliser pour visionner Beauty, du réalisateur italien Rino Stefano Tagliafierro. Un film hallucinant où vous verrez des peintures de grands maîtres s’animer, à travers une allégorie à la vie, à l’amour, à la mort.

"Jeune fille se défendant contre Eros" (A Young Girl Defending Herself Against Eros), by Adolphe-William Bouguereau.

« Temps dévorant, émousse les pattes du lion, et fais dévorer par la terre ses propres couvées ; arrache la dent aiguë de la mâchoire du tigre féroce, et brûle dans son sang le phénix séculaire. » C’est sur le sonnet 19 de William Shakespeare qu’apparaissent les premières images du court métrage « Beauty ».

Nature vierge, généreuse. Paix, fertilité... Vous plongez au coeur de l’oeuvre. Vous avancez entre les arbres majestueux. Le frémissement de la vie est palpable. Et l’enfant paraît. Innocence, jeux... Les gestes figés dans la peinture se révèlent et s’étirent miraculeusement. De nouveaux paysages captivent l’oeil, où l’on perçoit la présence humaine. Les prémisses de l’amour succèdent à l’enfance qui résiste... un peu. L’amour, le rêve, la jouissance... Une larme et bientôt la colère du ciel, visions torturées et morbides. Éclaboussures de peinture et de sang mêlés. La fleur doucement se fane et la vieillesse s’écoule vers la mort... C’est sur un lugubre paysage de cimetière et de ruine gothique que s’achève « Beauty ».

Le film « Beauty » du réalisateur italien, Rino Stefano Tagliafierro, dure moins de 10 minutes et contient plus d’une centaine de chefs-d’œuvre, « de la peinture classique et figurative, de la Renaissance au symbolisme ». Il n’en faut pas plus pour subjuguer le spectateur et provoquer une rare émotion artistique devant la délicatesse et la puissance des mouvements libérés. Dès les premières secondes, les oeuvres des plus grands maîtres de la peinture s’animent, grâce à un traitement utilisant les nouvelles technologies et la 3D. Adolphe-William Bouguereau, John William Godward, Caravaggio (Le Caravage), Vermeer, Géricault, Rubens, Gustave Doré, Rembrandt... Après avoir visionné « Beauty », vous porterez un nouveau regard sur les oeuvres d’art et sur leurs mystères : le mystère du mouvement figé qui porte en lui la promesse de la vie et que Rino Stefano Tagliafierro nous a révélé.

7 Lames la Mer

"Le baiser", by Adolphe-William Bouguereau.

"Judith décapitant Holopherne" (Judith Beheading Holofernes), by Michelangelo Merisi da Caravaggio.

"La prière", by Adolphe-William Bouguereau.

B E A U T Y - dir. Rino Stefano Tagliafierro from Rino Stefano Tagliafierro on Vimeo.

Le site de Rino Stefano Tagliafierro

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter