Categories

7 au hasard 10 juillet 2015 : A spaceport for Reunion Island ? - 20 juin 2015 : Vivian, la femme qui faillit ne jamais exister - 30 janvier 2016 : Chagos : un paradis à bail reconductible - 18 juillet 2013 : Roule pou nout toute, sinonsa laisse anou roulé - 28 novembre 2013 : Leucémie : Samsung mis en cause - 17 décembre 2016 : Andy Razaf, jazzman au destin cabossé (8) - 16 juillet 2015 : Europe-Grèce : refuser de participer à la farce - 26 janvier : MOIN LÉ KANYAR - JE SUIS KANYAR... - 20 octobre 2014 : « Lait sacré », l’antidote… - 22 juillet 2013 : Sauvons l’opéra Fridom -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > 814 millions pour l’emploi OUI, pour le patronat NON !

Tribune Libre de Jean-Hugues Ratenon

814 millions pour l’emploi OUI, pour le patronat NON !

20 juillet 2014
Jean-Hugues Ratenon
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

REZISTANS’/ARCP réagit suite au courrier des patrons, daté du 15 Juillet 2014 et adressé au Président de La République Monsieur François Hollande dans lequel ils réclament 814 millions d’euros. Les acteurs économiques signataires du dit document demandent à ce que soit mise à disposition de La Réunion la part de crédit complémentaire à laquelle peuvent prétendre les DOM au titre des mesures d’encouragement de la compétitivité.

PNG - 689.1 ko
Jean-Hugues Ratenon (Photo IPR)

Si nous sommes d’accord sur le fait que notre département traverse une grave crise économique et sociale, longue et sans précédent, il nous est quand même bien difficile d’approuver la solution suicidaire économiquement et socialement proposée par la vingtaine de gros patrons de la place. La Réunion a toujours bénéficié d’aides de toutes natures attribuées aux entreprises mais il est à notre sens urgent de faire le constat du sous développement et du chômage de masse qui sévit de plus en plus dans notre île.

Depuis la départementalisation, ces aides, qui étaient nécessaires au début, servent aujourd’hui surtout à enrichir une classe au détriment de l’intérêt général. Sur cet aspect, le silence de la classe politique qui s’apparente à une complicité de rang est un acte aggravant de la situation sociale à La Réunion.

Aujourd’hui, des voix de la société civile doivent s’élever pour réclamer un autre modèle de développement qui favorisera la plus-valu sociale et humaine. Protégeons nos petites entreprises en menant une politique plus juste oui, notamment en finançant directement l’emploi et non en subventionnant à fonds perdus ces grosses entreprises qui créent peu d’emplois, s’enrichissent et par la suite partent investir dans d’autres pays.

REZITANS’/ARCP demande l’utilisation de cette somme afin de financer directement l’emploi sur la base de projets relevant de l’économie alternative et d’un renforcement du service public. Sachant qu’un smic coûte annuellement autour de 20.000 milles euros toutes charges comprises, nous pouvons clairement dire que les 814 millions réclamés par les patrons peuvent permettre de financer directement plus de 40.000 emplois payés au smic et à temps plein par an.

Les hôpitaux manquent de personnels, les employés de la CAF ainsi que les agents de la CGSS croulent sous les dossiers en souffrance voilà des pistes de création d’emploi directe dégageant de la plus valu humaine.

Autre piste, dans le domaine des services, personnes âgées, dépendantes, crèches, garderies, autant de besoins non satisfaits qui créent des souffrances dans les familles et qui peuvent faire l’objet de création de milliers d’emplois.

Aussi, l’autosuffisance alimentaire approuvée par tous, pourvoyeur d’emploi favorisant un retour des jeunes à la terre et se tourner vers un développement de coopérative de production et de commercialisation.

Autant de pistes pour un autre modèle économique créateur d’emplois directs et indirects favorisant par la même occasion la baisse des prix qui relèvent de l’urgence sociale dans plusieurs domaines d’activités.

Un modèle qui injecte directement les revenus dans l’économie de notre pays. Un financement énergétique (énergie financière) pour booster notre société et instaurer un développement durable.

Les élus de La Réunion sauront-t-ils entendre cette voix juste et humaine et la relayer auprès du Président de la République ?

Pour REZISTANS / ARCP

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter