Categories

7 au hasard 11 mars 2014 : Claude Hoarau inéligible pour 5 ans - 24 août 2014 : La Réunion Alcatraz - 27 mars 2013 : Pour mettre la chanson québecoise en l’air... - 26 avril 2018 : Trois arbres emblématiques sont tombés - 29 mars 2014 : La litote et le poisson crevé - 21 avril 2014 : Only-SFR-Réunion : vers une fusion inamicale ? - 14 mai 2016 : Un tram-train invisible ? C’est possible dès 2018... - 25 janvier 2018 : Les riches encore plus riches, les pauvres toujours plus pauvres - 17 juillet 2013 : Robert Redford perdu dans l’océan Indien - 18 novembre 2013 : Au nom de la Reine, du Roi et du Guetteur... -

Accueil > 7 au menu > 7 arrivé hier > Un Blanc parti marron...

Il y a 328 ans

Un Blanc parti marron...

4 mars 2019
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Arrivé à l’île Bourbon le 5 décembre 1689 comme garde-magasin pour la Compagnie des Indes, un étrange personnage, Michel Firelin, 23 ans, sera, deux ans plus tard, élu par la population comme commandant de l’île, puis destitué par cette même population. Mais le plus insolite dans le destin de Firelin, c’est qu’il sera contraint de « partir marron » dans les montagnes...

Michel Firelin est obligé de se réfugier dans la montagne... comme un marron ! Illustration extraite de l’ouvrage "Histoire de La Réunion par la bande dessinée", Orphie Éditions.

Beaucoup de baleines en mer très près de la côte


Michel Firelin est né le 6 janvier 1666 à Montivilliers [Normandie]. Il arrive à l’île Bourbon le 5 décembre 1689, par le navire « Les Jeux » qui relâche en baie de Saint-Paul ; sur le même bateau, se trouve celui qui deviendra son pire ennemi, Henri Habert de Vauboulon, nouveau gouverneur de l’île.

Dès son arrivée, Firelin tient un journal dans lequel on apprend par exemple que l’on voit « beaucoup de baleines en mer très près de la côte ».

On y apprend aussi que « le 20 août 1690, il y eut une négresse qui se maria avec un des nègres de M. le Gouverneur, laquelle avait été condamnée à être pendue et étranglée pour avoir été la cause d’un vol de vin et d’eau de vie fait par les autres nègres. Mais comme le dit nègre fut content de l’épouser, il lui sauva la vie ».

Extrait de l’acte de naissance de Michel Firelin.

Mort empoisonné au fond de sa geôle


C’est le 4 mars 1691 que Michel Firelin est élu par la population de l’île Bourbon pour succéder à Henri Habert de Vauboulon, gouverneur pour le Roi et la Compagnie des Indes, détesté par tous.

Vauboulon, qualifié de « libidineux, autoritaire et avare », règne par la terreur sur la population qu’il rançonne et humilie — environ 300 habitants. Pour échapper à ces exactions, une partie des habitants se replie vers le cœur de l’île.

Aidés par les fidèles, le Père Hyacinthe et le magasinier Firelin, qualifié « d’âme du complot » et qui avait été menacé de pendaison par Vauboulon, vont mettre fin à la dictature de ce gouverneur redoutable.

Ainsi Vauboulon est-il arrêté à l’église le 26 novembre 1690 et emprisonné. Dans la foulée, les biens de la Compagnie seront pillés. Vauboulon meurt empoisonné dans sa geôle deux ans plus tard, le 18 août 1692.

L’arrestation de Vauboulon mise en scène dans l’ouvrage "Histoire de La Réunion par la bande dessinée", Orphie Éditions.

Composer avec les forbans


Quant à Michel Firelin, c’est la population qui le désigne : « Nous, habitants de l’Ile Bourbon, voyant que Monsieur de Vauboulon Gouverneur pour le Roi en cette île a été mis dans le cachot pour les mauvais traitements qu’il nous a faits et menaçait de nous faire journellement, nous sommes assemblés pour élire un Commandant dans ladite île en attendant nouvel ordre pour en prendre soin afin que tout se maintienne en paix et en ordre, et avons pour cet effet prié et élu le sieur Michel Firelin, Commis pour Messieurs de la Royale Compagnie des Indes Orientales de France. (…) »

Mais la tâche de Firelin sera complexe. Il devra composer avec l’emprise que les forbans exercent sur l’île. Il tentera de s’imposer par l’autorité mais les colons ne se laisseront pas faire. Après maintes péripéties, ils décident de destituer Firelin le 29 avril 1694.

Firelin part marron dans les Hauts. Illustration extraite d’une œuvre de Martial Potémont.

Au bout d’une potence


Craignant pour sa vie, Michel Firelin finit par se réfugier dans les montagnes « comme un marron » avant de trouver un bateau et de s’enfuir vers l’Inde.

Il épousera Marguerite, la fille du chirurgien Antoine Royer, réputé avoir concocté le bouillon empoisonné qui fut fatal à Vauboulon. Il terminera au bout d’une potence en 1697, à Rennes, reconnu coupable du meurtre de Vauboulon.

7 Lames la Mer

Sources :
  • « Commandants et gouverneurs de l’île de La Réunion », par Raoul Lucas et Mario Serviable, Océan Éditions, 2008.
  • « L’épopée des cinq cents premiers Réunionnais, dictionnaire du peuplement (1663-1713) », Par Jules Bénard et Bernard Monge, Azalées Éditions, 1994.
  • « Histoire de La Réunion par la bande dessinée », Orphie Éditions, 2011.
  • 7 Lames la Mer

    Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
    Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
    Facebook, Twitter.

    A lire aussi :

    Partager

    Réagissez à cet article

    comments powered by Disqus

    Abonnez-vous à la Newsletter

    Image Newsletter