Categories

7 au hasard 21 juillet 2013 : Émeute à Saint-Gilles - 3 mai 2014 : Afghanistan : une société de sécurité privée a empoché les 2/3 des fonds américains - 12 octobre 2013 : Avantage au Progrès… - 3 octobre 2014 : Le CAFAR et la manière - 29 juin 2013 : Surabaya : le zoo de la mort - 21 février 2018 : Joseph Tafiki, l’oeuvre de sa vie pour Saint-Expédit (4) - 24 mai 2015 : « Toute la vie du Sud-Ouest en danger ? » - 8 décembre 2016 : Chagos : le combat continue, RDV le 13 décembre - 17 mars 2016 : Zulu : Diego Garcia... combien de larmes encore ? - 14 avril 2013 : Des villageois face à un géant de l’industrie mondiale -

Accueil > Océan Indien > 3 février 1969 : le jour des héros

Mozambique

3 février 1969 : le jour des héros

2 février 2019
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Au Mozambique, le 3 février est appelé « Jour des héros » en mémoire notamment d’Eduardo Chivambo Mondlane, assassiné en Tanzanie le 3 février 1969.


Une bombe cachée dans un paquet de livres


Le 3 février 1969, il y a 50 ans, Eduardo Chivambo Mondlane, président du FRELIMO [Front de libération du Mozambique] est assassiné, en Tanzanie. Il avait 49 ans.

La bombe qui allait tuer cet anthropologue brillant — professeur d’histoire et de sociologie, qui fut chargé de recherche à l’ONU —, était placée dans un paquet contenant des livres qui lui étaient destinés.

Né le 20 juin 1920 dans le sud du Mozambique, Eduardo Chivambo Mondlane était le quatrième d’une fratrie seize enfants. Berger jusqu’à l’âge de 12 ans, il passa son enfance dans les pâturages. « Mes parents appartenaient à la vieille Afrique. (…) Ils vénéraient et adoraient leurs ancêtres. On vivait de culture, d’élevage, du bétail et de la chasse ».


« Consacrer le reste de ma vie à la lutte de libération »


Ce leader charismatique du mouvement indépendantiste mozambicain avait déclaré : « Même si j’aime la vie universitaire (…), j’ai décidé de consacrer le reste de ma vie à la lutte de libération jusqu’à l’indépendance de mon pays ».

Accordant ses actes à ses paroles, il avait démissionné de son poste d’enseignant à l’Université de Syracuse, dans l’Etat de New York.

Funérailles d’Eduardo Mondlane. Au milieu, sa femme, Janet, entourée de leurs enfants.

En mémoire de ceux qui sont morts pour l’indépendance du pays


En 1956, il avait épousé Janet Rae Johnson, une Américaine d’origine suédoise, avec laquelle il aura trois enfants, et qui poursuivra son engagement militant au sein du FRELIMO même après l’assassinat de son mari.

Au Mozambique, pays indépendant depuis 1975, le 3 février est appelé « Jour des héros », en mémoire de ceux qui se sont battus et sont morts pour l’indépendance du pays.

7 Lames la Mer


7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter