Categories

7 au hasard 18 mai 2013 : « On ne les laissera pas licencier » - 6 novembre 2015 : Maloya : de la quarantaine à l’asile - 16 février 2017 : Civet de tangue : les secrets de Pépé José - 14 mai 2017 : Causerie autour du steak créole (et recettes !) - 14 mars 2014 : Obama, ultime fossoyeur du « New Deal » - 16 septembre 2013 : La Réunion de « l’éternel créole » - 29 novembre 2016 : L’émouvante vidéo de la reine Ranavalona III (5) - 17 décembre 2014 : Vers un Parc national « à péage » ? - 1er juillet 2017 : « Sac la mort », un concentré de l’âme réunionnaise - 13 octobre 2014 : Continuité territoriale : le LPA appelle à la manif ! -

Accueil > Libérez les Chagos / Free Chagos island > Chagos : « Diego mo later », en souvenir de Lisette...

Chagos : « Diego mo later », en souvenir de Lisette...

Libérez les Chagos / Free Chagos island
29 janvier 2013

La tombe de Lisette, à l’île Maurice.
Source : CRG.

Le « Comité Solidarité Chagos La Réunion » (CSCR) nous adresse cette photo de la tombe de Lisette Talate, cofondatrice du « Chagos Refugees Group » et figure charismatique de la lutte pour le retour du peuple chagossien dans l’archipel.

Avril 2006, l’émotion de Lisette Talate qui retrouve, pour quelques heures, la terre de ces ancêtres.
Source : CRG.

Morte à 70 ans, il y a 1 an, le 4 janvier 2012, Lisette Talate n’a pu retourner vivre sur la terre qui l’a vue naître. Cette terre, c’est Diego Garcia comme l’indique cette inscription sur la tombe : « Diego mo later » [1]. Diego Garcia, île principale de l’archipel des Chagos. Un archipel vidé de sa population pour accueillir sur Diego la plus grande base militaire américaine hors USA.

Lisette a joué un rôle déterminant dans le long combat des Chagossiens pour la reconnaissance de leurs droits. « Ce combat continue plus que jamais, et ce n’est pas le refus de la Cour Européenne de Strasbourg d’examiner la question chagossienne sur le fond, qui va freiner leur lutte », précise le CSCR.

Olivier Bancoult, leader du« Chagos Refugees Group », sera à La Réunion avec une délégation chagossienne au mois de mars prochain, plus précisément au Port où la ville inaugurera le samedi 23 mars l’avenue des Chagos, avec à la clé un programme culturel, festif et culinaire.

7 Lames la Mer
29 janvier 2013

• A lire sur le même sujet :
- « Chagos, l’archipel confisqué : Partout où je regarde, je vois Diego »
- « Chagos : un peuple créole déporté »
- « Chagos : une tombe... pour le chien renifleur »
- « Chagos : la Grande Bretagne mise en échec »
- « Une conférence sur les Chagos »

Notes

[1Diego ma terre

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus